Stockage : le rachat de Foundry par Brocade menacé par la crise

Annoncé en juillet dernier, le rachat du spécialiste de la commutation Ethernet Foundry par Brocade est aujourd'hui menacé par la crise financière, qui a mis à mal le cours de bourse des deux acteurs. Un rachat pourtant crucial pour Brocade, en retard dans le protocole FCoE, et désormais suspendu à la réponse du conseil d'administration de Foundry.

C'est en principe aujourd'hui que Brocade sera fixé sur son éventuel mariage avec le spécialiste de l'Ethernet, Foundry Networks. Brocade a annoncé en juillet son intention de racheter son voisin pour près de 3 Md$. Mais la crise boursière et financière est passé par là et ce qui n'aurait du être qu'une formalité, la validation du rachat par les conseils d'administration, ressemble de plus en plus à un jeu de roulette russe.

A l'époque de l'annonce du rachat, l'action Foundry valait environ 13,6 $ et elle était rapidement montée suite à l'annonce du rachat, Brocade offrant près de 18,75 $ par titre. Vendredi 24 octobre au matin, le jour où le conseil d'administration de Foundry devait se prononcer sur le rachat, l'action Foundry ne valait plus que 17 $ tandis que celle de Brocade était côtée 4,4 $ contre près de 8,3 $ lors de l'annonce du rachat. 

Décision reportée

Prudemment, le conseil d'administration de Foundry a donc décidé de réfléchir et de reporter sa décision à ce mercredi, invoquant de nouveaux développements. La décision a eu un impact catastrophique sur l'action Brocade, qui s'est effondrée sous la barre des 3 $, tandis que l'action Foundry retombait à 12,5 $ (une chute accélérée par l'annonce de résultats décevants pour le trimestre). Il semblerait en fait que Brocade ait du mal à lever les fonds nécessaires pour financer l'opération de rachat. Si cette information venait à se confirmer, on voit mal comment la transaction pourrait se faire en l'état. 

D'autant que les nuages s'amoncellent dans le ciel de Brocade. Au Storage Networking World, le salon du stockage qui se tient en ce moment à Francfort, les couloirs bruissent de licenciements en cours chez le constructeur notamment sur son activité File Management (qui inclut notamment StorageX). Plus grave, le protocole Fibre Channel over Ethernet (FCoE), quoique non standardisé encore, semble séduire les entreprises, ce qui pourrait poser des problèmes à Brocade sur son coeur de métier de commutation SAN, Cisco étant le seul aujourd'hui à disposer d'une offre commerciale FCoE avec ses commutateurs Nexus 5020.

Autant dire que, dans un monde qui semble virer vers l'Ethernet, Brocade a plus que jamais besoin des produits de Foundry, l'un des grands spécialistes de la commutation Ethernet. Tous les regards des dirigeants de Brocade devraient donc être tournés vers Santa Clara ce soir.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close