Brocade: Arris rachète les gammes ICX et Ruckus. L'offre datacenter cherche toujours un repreneur

Arris International a annoncé le rachat des gammes de commutateurs de campus ICX de Brocade et de l'offre Wi-Fi de Ruckus Wireless pour 800 M$. Mais cette opération ne lève pas les incertitudes sur l'avenir du portefeuille d'équipements IP pour datacenter du constructeur.

La semaine dernière, Arris International a annoncé le rachat pour 800 M$ de l’offre de commutation de campus ICX de Brocade et des équipements Wi-Fi de Ruckus Wireless, que Broadcom avait remis en vente après avoir gobé Brocade pour 5,9 Milliards de dollars.

En acquérant le portefeuille de commutateurs Ethernet pour campus de Brocade et les équipements Wi-Fi de Ruckus Wireless, Arris International a certes renforcé son offre réseau pour la connexion de postes de travail et de terminaux mobiles. Mais la firme s’est singulièrement tenue à l’écart du portefeuille de commutateurs et de routeurs pour datacenters de Brocade, qui reste pour l’instant sous le contrôle de Broadcom et cherche donc toujours un repreneur.

L’objectif d’Arris n’est visiblement pas de se constituer un catalogue complet d’équipements réseau pour le marché de l’entreprise, mais plutôt de disposer d’une offre cohérente pour répondre aux besoins des marchés de l’événementiel, de la connectivité pour les lieux publics (salons, centres de conférences, stades…), le marché de l’éducation et celui de l’hospitalité (hôtels, hôpitaux…).

Arris était jusqu’alors présent sur le marché des modems câbles et des box pour opérateurs et son portefeuille enrichi va lui permettre de se diversifier.

Au passage, Arris fait sans nul doute une bonne affaire. Brocade avait en effet payé près de 1,5 Md $ pour le seul Ruckus Wireless en avril 2016. Et le portefeuille de commutateurs de campus, hérité du rachat en 2008 de Foundry Networks vaut sans doute à lui seul quelques centaines de millions de dollars. Dan Rabinovitsj, le COO de Ruckus business, pilotera la nouvelle entité combinant les actifs de Ruckus et les commutateurs ICX au sein d’Arris.

Le flou persiste sur l’avenir du portefeuille datacenter IP de Brocade

Le flou reste par contre total sur le devenir de l’offre de commutation et de routage IP pour datacenters de Brocade, pour laquelle Broadcom cherche toujours un repreneur. Selon nos sources, Broadcom souhaitait  revendre l’intégralité du portefeuille IP de Brocade pour près de 2 Md $ (pour mémoire Brocade avait payé 2,6 Md $ pour le rachat de Foundry Networks en 2008 et déboursé près de 1,5 Md $ pour celui de Ruckus).

Officiellement, la cession de Ruckus et des gammes ICX à Arris ne sera effective qu’en août 2017, environ un mois après la finalisation du rachat de Brocade par Broadcom. D’ici là, Broadcom devrait continuer à chercher un repreneur pour les activités datacenter de Brocade. Le salut pourrait venir d’un fabricant de serveurs partenaire de Brocade et ne disposant pas de sa propre offre réseau, typiquement un acteur comme Lenovo ou Hitachi. Le portefeuille d’équipements IP pour datacenter de Brocade pourrait aussi intéresser un acteur réseau de second rang désireux de compléter son offre et d'étendre sa base installée, ou un fonds d’investissement cherchant à consolider plusieurs offres du marché pour constituer un pôle réseau de taille à affronter Cisco ou Arista (les actifs réseau de datacenter d’Avaya sont aussi sur le marché). Eventuellement, il pourrait aussi intéresser un géant du cloud cherchant à se doter d'une expertise de design d'équipements réseau et désireux de mettre la main sur le portefeuille SDN du constructeur. En attendant, les clients de Brocade sont dans l’expectative.

Des doutes sur l’équation économique du rachat de Brocade par Broadcom

Côté Broadcom, la pertinence du rachat est plus que jamais en doute. Les ventes de commutateurs et de routeurs de Brocade ont en effet subi une forte baisse durant le dernier trimestre fiscal du constructeur, du fait des incertitudes créées par le rachat par Broadcom. Et au rythme actuel, il est vraisemblable que Broadcom ne parviendra pas à en tirer le prix escompté.

Si Broadcom parvient à trouver un acquéreur pour les gammes MLX, SLX et VDX, il est vraisemblable que l’activité Fibre Channel de Brocade pourrait au final lui coûter environ 4,5 Md $, soit plus que prévu. Or, ces activités sont en déclin. Durant le dernier trimestre fiscal de Brocade, clos le 28 janvier, les ventes de produits SAN de Brocade ont reculé de 12 % à 307 M$ (les seules ventes de directeurs et de commutateurs FC embarqués ont plongé de 20 %).

L’équipementier indique que cette chute est en partie liée aux incertitudes créées par son rachat par Broadcom, mais aussi par l’émergence d’architectures alternatives (entendez par là les architectures hyperconvergées). Autant dire que pour Broadcom, l’équation économique du rachat de Brocade se complique sérieusement.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close