Brocade Communications serait à vendre

Selon le Wall Street Journal, le spécialiste des équipements réseau Fibre Channel, qui a récemment acquis Foundry Networks pour se diversifier dans les réseaux Ethernet serait à la recherche d'un acheteur. HP serait sur les rangs et Oracle étudierait le dossier. Brocade dispose d'alliances avec la plupart des géants du secteur et faisait jusqu'alors figure d'alternative indépendante à Cisco.

Brocade Communications Systems serait à vendre. C'est en tout cas ce que rapporte le Wall Street Journal citant des sources proches du sujet. Ces mêmes sources rapportent que Hewlett-Packard serait au premier rang des acheteurs intéressés. D'autres géants du secteur, dont Oracle, examineraient aussi le dossier. Tiré par l'information, le cours de l'action Brocade a explosé en bourse ce matin à Wall Street, bondissant de 16,86% à 8,94 $ (soit une valorisation de 3,74 Md$).

Champion des réseaux de stockage au standard Fibre Channel, Brocade s'est récemment diversifié dans les réseaux Ethernet en rachetant Foundry Networks. Le mariage noué fin 2008 a toutefois rencontré des difficultés imprévues suite à la crise que connaît actuellement le secteur High-Tech. Sur les neuf premiers mois de son exercice fiscal 2009, Brocade a certes réalisé un CA de 1,43 Md$ en hausse de plus d'un tiers (largement du fait de l'ajout de l'activité de Foundry) mais une perte nette de 110 M$. Les ventes d'équipements réseaux de Foundry auraient par exemple plongé de 165,9 M$ au troisième trimestre 2008 à 118,4 M$ au troisième trimestre 2009. Les ventes d'équipements pour réseaux de stockage se porteraient mieux avec un recul limité à 4,6% sur un an. Reste qu'en moins de douze mois, les réserves de cash de Brocade ont fondu passant de 606 M$ à 250 M$, tandis que la firme doit supporter une dette de plus de 1 Md$ nouée pour le rachat de Foundry.

Brocade réalise l'essentiel de ses ventes au travers de ses partenaires constructeurs

Ce qui rend une acquisition problématique est la multitude des liens OEM que Brocade a tissé avec les géants de l'industrie. La firme réalise ainsi l'essentiel de ses ventes Fibre Channel au travers de ses partenaires OEM comme EMC, HP, Dell, IBM, Sun, Hitachi, NetApp, ou encore Nec. Ces liens se sont encore renforcés récemment, lorsque Cisco s'est alliéné une partie de ses partenaires en entrant sur le marché des serveurs [une entrée qui a poussé Brocade à renforcer son offre, NDLR]. Ainsi, IBM, traditionnellement proche de Cisco, a choisi Brocade pour fournir son offre de commutation réseau. De même, Dell a renforcé ses liens avec Brocade pour ses offres de réseaux pour Datacenter.

Une prise de contrôle par HP ou Oracle pourrait mettre à mal le bel édifice construit par Brocade même s'il est peut vraisemblable qu'elle se traduise par une rupture totale. Brocade contrôle près des 3/4 du marché Fibre Channel devant Cisco et, en l'état actuel des lignes de bataille, une acquisition ne devrait modifier qu'à la marge les parts de marché. Elle pourrait en revanche doper la migration vers iSCSI et FCoE, deux technologies de réseaux de stockage qui reposent sur la technologie réseau Ethernet et ambitionnent de prendre la relève de Fibre Channel. Reste qu'au rythme actuel des cycles de renouvellement technologiques dans les centres de calcul, ce mouvement risque de prendre du temps. 

Pour approfondir sur Constructeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close