Sun T5440 : des performances Unix haut de gamme à des prix proches du x86

Avec le dernier né de ses serveurs UltraSparc T2+, Sun propose un système quadri-processeur offrant des performances dignes des meilleurs systèmes de milieu de gamme Unix à des prix proches des grands serveurs x86. Seul bémol : au vu de l'architecture de la machine, seules les applications multi-threadées (bases de données, serveur de mail, serveur d'application Java ou serveur Web) pourront tirer parti pleinement du T5440.

Sun poursuit sa course au multithread massif. Après avoir lancé des serveurs UltraSparc T2+ capables de traiter en parallèle  jusqu'à 128 threads, la firme a annoncé hier l'arrivée à son catalogue du Sun Sparc Entreprise T5440, un nouveau serveur quadri-processeurs à base de puce UltraSparc T2+ capable d'exécuter jusqu'à 256 threads en parallèle. 

t5440Le T5440 était jusqu'alors connu sous le nom de code « Batoka ». Comme les autres machines de la gamme 5x40, il s'appuie sur la dernière génération de processeurs UltraSparc T2+ « Victoria Falls », mais il s'en distingue par son aptitude à accueillir jusqu'à quatre processeurs dans son châssis 4U, contre deux puces au maximum pour les serveurs 1U T5140 et 2U T5240.

256 threads dans un serveur 4U

L'UltraSparc T2+ est une évolution multiprocesseur de l'UltraSparc T2 « Niagara 2 ». Afin de disposer de plus de liaisons point à point pour interconnecter plusieurs CPU, Sun a retiré de l'UltraSparc T2+ la partie réseau – 2 x 10 Gigabit Ethernet – intégrée à l'UltraSparc T2. Chaque puce dispose ainsi des ressources en bande passante nécessaires pour s'interconnecter efficacement aux autres composants du système. Les fonctionnalités réseaux sont fournies par un composant séparé dérivé de la partie réseau intégrée de l'UltraSparc T2.

Côté traitement, la puce T2+ conserve les caractéristiques essentielles de son prédécesseur à savoir huit coeurs capables chacun d'exécuter huit threads en parallèle (soit 64 threads par processeur). C'est à ce jour le processeur de volume le plus avancé en matière de traitement parallèle, si l'on exclut les processeurs graphiques  d'AMD et Nvidia.

sapsd

L'adoption des T2+ dans les Sparc Entreprise T5140 et T5240 avait déjà permis à Sun d'accroître de près de 65% la performance de ses serveurs massivement multithreadés au printemps. Avec un bond similaire par rapport aux modèles bi-processeurs, le T5440 propose un rapport performance/prix très compétitif, du moins pour les applications capables de tirer parti de ses capacités multithread.

Le T5440 configuré avec quatre processeurs à 1,4 GHz et 128 Go de mémoire affiche ainsi un score impressionnant de 7520 utilisateurs simultanés et 37650 SAPS au benchmark SAP SD. A titre de comparaison, l'un des serveurs x86 les plus performants du marché, le HP Proliant DL 785, équipé de 8 puces Opteron à 2,5 GHz et configuré de façon similaire, plafonne à 5230 utilisateurs et 26180 SAPS. 

Défi à l'Unix de milieu de gamme, alternative au x86

Se limiter aux seuls résultats de performance SAP SD serait toutefois trompeur, sans regarder les autres critères de comparaison. Ainsi le T5440 configuré pour le test SAP coûte 105 800 €, tandis qu'un Proliant DL785 configuré de façon équivalente est facturé 43 000 € HT. Il aurait sans doute fallu 14 ou 16 Opteron pour rivaliser avec le T5440, mais une telle configuration n'existe tout simplement pas. Ensuite, le T5440 tient dans 4U, contre 7U pour le Proliant (il faudrait sans doute au moins 10U pour assembler 16 Opteron dans un SMP x86 massif).

Enfin, avec seulement quatre puces, le T5440 consomme à peine 1500 W/h en charge, donc moins que le Proliant. Il faudrait sans doute un système x86 consommant près de 2500 W/h pour rivaliser en performances SAP SD avec le T5440. Bref ce que le T5440 perd côté tarif, il le rend en performance, en occupation d'espace et en consommation.

La comparaison avec des systèmes de milieu de gamme Unix est aussi intéressante. Ainsi le score SAP 2D du T5440 approche les 8000 utilisateurs et 40070 SAPS du Power 570 octo-processeur d'IBM. Cette machine 8U dispose pourtant de 16 coeurs Power 6 à 4,7 GHz, chacun épaulé par une considérable quantité de mémoire cache. Et son prix était de plus de 900 000 € à l'époque des tests (prix estimé sur la base des prix publiés par IBM pour le test TPC-C du Power 570 au 21 mai 2007)

Au benchmark Java SPECjbb 2005, le T5440 affiche un score de plus de 690 000 Bops contre 590 000 pour le Power 560 à 8 processeurs (16 coeurs Power 6) et près de 800 000 pour un Power 570 à 8 processeurs (16 coeurs Power 6), deux machines sensiblement plus coûteuses.

Côté x86, le système le plus proche est un Dell PowerEdge R900 en rack 4U, équipé de 4 processeurs Xeon 7460 « Dunnington » (hexa-coeurs à 2,66 GHz). Cette machine affiche un score de 508 000 Bops (soit environ 40% de moins que le T5440) et un prix de près de 25 000 € HT en configuration de test (45 000 € avec 128 Go de mémoire).

La même "admin" qu'un serveur Sparc Solaris

Autant dire que si l'approche du T5440 est atypique, elle mérite d'être étudiée. Car dans certains scénarios, la machine n'a à ce jour aucun équivalent sur le marché, tout en présentant pour l'administrateur les mêmes caractéristiques qu'un serveur Sparc Solaris traditionnel - compatibilité, partitionnement avancé LDOM, gestion des containers Solaris 10...

Le T5440 est disponible immédiatement au catalogue de Sun. Les prix vont de 35 800 € HT pour un modèle à 2 processeurs 8 coeurs à 1,2 GHz et 32 Go de Ram, à 105 800 € pour le haut de gamme avec 4 puces T2+ à 1,4 GHz et 128 Go de Ram, en passant par 63 600 € HT pour le modèle intermédiaire avec 4 CPU à 1,2 GHz et 64 Go de mémoire.

Bientôt un serveur mono-processeur Sparc64 VII

Il est à noter que Sun doit encore enrichir son entrée de gamme Unix dans les prochaines semaines, puisqu'il devrait annoncer conjointement avec Fujitsu le lancement d'un serveur monoprocesseur à base de Sparc64 VII quadri-coeur, nom de code Ikkaku (littéralement Narval).

Les clients de la marque auront ainsi le choix en entrée de gamme entre des machines Sparc Solaris capables de répondre à des applications qui se prêtent bien au multithread (serveur Web, messagerie, petites transactions à grande échelle), et un serveur capable de délivrer de bonnes performances dans des environnements nécessitant de la puissance en calcul entier et en virgule flottante.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close