IBM dévoile la seconde version de son système de stockage XIV

Huit mois après le rachat de XIV, IBM a profité d'un événement mondial à Montpellier pour dévoiler la version 2 de sa baie de stockage en cluster. Big Blue entend pousser l'offre XIV auprès des sociétés ayant des besoins de stockage en forte expansion (sociétés Internet, opérateurs télécoms, fournisseurs de services...). Cible moyenne : 50 To et plus.

Huit mois après l'acquisition de l'Israélien XIV, un constructeur de systèmes de stockage fondé par Moshe Yanai, le père du Symmetrix d'EMC, IBM vient d'annoncer la disponibilité de la seconde version du système. L'IBM XIV Storage System est une baie SAN Fiber Channel et iSCSI qui s'appuie sur une architecture en cluster parallèle pour offrir un niveau élevé de performance et de redondance.

Une architecture de stockage en grille

Un système XIV est en fait composé de quinze nœuds de serveurs x86 insérés dans un chassis standard. Tous font à la fois office de contrôleur et de baie de stockage, certains ayant en plus la responsabilité d'assurer la connexion avec le monde extérieur. En fait chaque nœud de stockage est un serveur x86 quadri-cœur disposant de quatre interfaces Gigabit Ethernet, de 8 Go de mémoire (essentiellement pour le cache) et de 12 disques durs SATA 1To. Six de ces nœuds font aussi office d'interface vers l'extérieur et disposent chacun de 4 ports Fiber Channel. Trois de ces nœuds embarquent également des ports Ethernet pour la connectivité iSCSI.

 xiv archi

L'ensemble de ces nœuds sont interconnectés par deux commutateurs Ethernet  embarqués de façon à assurer une redondance optimale du système. La baie XIV comprend aussi 3 onduleurs assurant une autonomie de 15 minutes en cas d'interruption de l'alimentation électrique. Concrètement chaque donnée écrite par le système est distribuée de façon intelligente sur deux disques à travers l'ensemble du système, ce qui assure une redondance et une protection contre les pannes. En cas de panne d'un disque de 1To, le système garantit une reconstruction complète en moins de 30 mn. Du fait de la dissémination et de la duplication systématique des données, le système est également protégé contre une panne complète d'un des modules serveurs. En cas de panne, aucune intervention de l'administrateur n'est nécessaire. Le système assure automatiquement sa reconfiguration et la reconstruction des données en tâche de fond. De même en cas d'ajout de capacité, les données sont redistribuées automatiquement à travers les différents disques du système. L'un des intérêt de cette architecture est aussi que la performance augmente de façon quasi linéaire avec le nombre de disques et de nœuds serveurs. La baie XiV incorpore toutes les fonctions de base que l'on peut attendre d'un tel système notamment le Thin provisionning et la gestion des snapshot. La réplication synchrone est présente mais pas la répliction asynchrone et les fonctions de migration de données ne seront disponible que le 17 octobre au travers d'une mise à jour logicielle.

Bientôt l'interconnexion de plusieurs châssis

L'architecture en cluster de XIV ne se limite pas à un seul châssis. Il sera bientôt possible d'interconnecter jusqu'à huit chassis au travers de commutateurs 10 Gigabit Ethernet. Dans les semaines à venir, XIV supportera l'interconnexion de deux châssis avant de supporter huit châssis. Un seul châssis à une capacité utile de 79 To (pour 180 To de disques installés) et le système devrait avoir une capacité maximale d'environ 630 To avec huit châssis connectés. Signalons pour terminer que la roadmap d'IBM prévoit l'ajout à terme d'une fonction de réplication asynchrone,  la connectivité avec les mainframes, ainsi que le support du Raid 5 et 6 sans toutefois préciser de date.

En savoir plus :

La lettre d'annonce d'IBM

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close