Le point sur l'offre 100% Flash d'IBM

Dans le cadre d'un tour d'horizon de l'offre 100% Flash des principaux acteurs du monde du stockage, LeMagIT vous propose un point sur les solutions de stockage Flash d'IBM.

En moins de deux ans, IBM a converti l’essentiel de son portefeuille de stockage au 100 % Flash. Big Blue a fait son entrée sur ce marché avec l’acquisition en 2012 de Texas Memory Systems, un spécialiste historique du stockage en mémoire vive et du stockage Flash. Cette acquisition a donné naissance au FlashSystem 900, une baie qui est essentiellement un JBOD Flash équipé de modules propriétaires dotés de fonctions exclusives de redondance et offrant des performances très supérieures à celles d’un SSD. Le FlashSystem peut être raccordé directement à des serveurs mais il est surtout utilisé par IBM comme une brique de lego pour fournir la composante Flash de plusieurs de ces autres offres de Stockage.

Le premier exemple d’une telle intégration est le FlashSystem V9000. Cette baie de stockage se compose en fait d’un cluster de serveurs faisant tourner la solution de virtualisation de stockage Spectrum Virtualize (ex IBM-SVC) et de plusieurs systèmes FlashSystem 900.

XIV se convertit au 100 % Flash

Un autre exemple, bien plus avancé, est la famille de baies de stockage FlashSystem A9000 et A9000R. Ces systèmes sont en fait des baies de stockage bloc en mode scale-out qui s’appuient sur la technologie XIV d’IBM. Un système A9000 de base est en fait composé de trois nœuds serveurs x86 faisant tourner une version modernisée du code XIV et reliés à un bloc de stockage FlashSystem 900 d’IBM. Pré-assemblé dans un châssis rack 19 pouces de 8 U, chaque bloc FlashSystem A9000 dispose d’une capacité de 11,4 To, 28,5 To ou 57 To (capacité utile du FlashSystem 900 après application des mécanismes internes de variable Stripe RAID et de RAID 5). Cette capacité est dopée par la mise en œuvre de mécanisme de compression et de déduplication de données inline qui permettent à chaque bloc A9000 d’offrir une capacité utile de 60 To, 150 To ou 300 To (en misant sur un ratio de réduction de données de 5,26 pour 1). Selon IBM, la latence minimum du système est de 250 microsecondes (toutes fonctions d’optimisation de données activées) et les capacités maximales d’un bloc sont de l’ordre de 500 000 IOPS (blocs de 4 K avec 70 % en lecture et 30 % en écriture).

L’ensemble des composants d’un bloc A9000 sont interconnectés par un back-end Infiniband, qui permet aussi de relier plusieurs blocs A9000 en un système de stockage distribué de plus grande taille. La connexion aux serveurs s’effectue soit via des liaisons 10G Ethernet (iSCSI), soit au moyen de liens Fibre Channel.

Les baies A9000R s’appuient sur les mêmes composants de base que ceux des A9000, mais se présentent sous la forme de rack préassemblés. La proportion de serveurs et de nœuds de stockage est différente de celle du FlashSystem A9000, puisque le ratio est de deux nœuds de stockage XIV par nœud de stockage Flash FlashSystem 900. Chaque Rack A9000R peut accueillir jusqu’à 12 contrôleurs Grid XIV et 6 modules Flash FlashSystem A900 (la configuration minimale est de 4 contrôleurs Grid et de deux modules de Flash FlashSystem 900). L’ensemble de ces composants sont interconnectés par le même back-end Infiniband que les A9000 et il est possible d’agréger jusqu’à un total de 18 racks en un seul et même système. Selon Big Blue chaque rack a une capacité utile maximale de 1,8 Po après réduction de données et délivre jusqu’à 2 millions d’IOPS (en blocs de 4 K avec 70 % en lecture et 30 % en écriture).

Le DS8888 : un stockage 100 % Flash pour les mainframes

Les autres solutions de stockage Flash de Big Blue s’appuient sur des SSD traditionnels. C’est le cas du DS8888, la déclinaison 100 % Flash de la baie de stockage critique DS8880. Conçu pour le marché des grands serveurs Unix et des Mainframe, le DS8888 s’appuie sur les mêmes contrôleurs Power8 que la baie 8880 et supporte les multiples technologies de réplication d’IBM (dont FlashCopy, Metro Mirror, Global Mirror, PPRC…). Elle affiche le même niveau de disponibilité de six 9 (999 999 % de disponibilité) et peut accueillir jusqu’à 192 To de Flash dans un rack de 40U.

Côté performances, IBM annonce 2,5 millions d’IOPS en crête pour le DS8888 avec une latence inférieure à la milliseconde.

La gamme Storwize se convertit, elle aussi, au stockage Flash

Plus récemment IBM a aussi dévoilé des versions 100 % Flash de sa gamme Storwize, les V7000F et V5030F. Concrètement, le Storwize V7000F est une déclinaison 100 % Flash de la baie de stockage bicontrôleur Storwize V7000. Ce système peut accueillir jusqu’à 504 disques SSD et un maximum de 1 To de cache RAM (512 Go par contrôleur). Comme son nom l’indique, le V5030F est une version 100 % Flash du Storwize V5030 (avec un maximum de 128 Go de cache). Les deux baies supportent la réplication synchrone et asynchrone, sont compatibles avec les API VAAI de VMware et s’intègrent à OpenStack au moyen de l’API Cinder.

Par rapport aux baies de milieu de gamme concurrentes, IBM met en avant les capacités de virtualisation des Storwize et leurs fonctions avancées de snapshot et de réplication. Comme sur les baies Unity d’EMC, une fonction importante manque toutefois à l’appel : la déduplication de données. Pour justifier cette absence, IBM explique que la déduplication n’est vraiment efficace que pour le VDI et sur les données des OS dans les machines virtuelles. Pour les autres types de données, IBM estime qu’il est plus important de disposer d’une technologie efficace de compression de données. En pratique, notre recommandation est toujours la même : tester les baies de Flash dans le cadre d’un POC avec de vrais jeux de données et calculer le coût au Gigaoctet après optimisation de données de chacune d’entre elles.

Dans sa version la plus basique avec trois SSD et 32 Go de cache, les prix du V5030F débutent à 19 000 $. Il s’agit comme chez les concurrents d’un prix d’appel pour une configuration qui frise le ridicule. Ce que reconnaît IBM qui ne fait qu’imiter ce que proposent ses concurrents afin d’afficher des prix d’appel séduisant. Dans la pratique, il faudra prévoir un minimum de 30 000 à 40 000 $ pour une configuration plus raisonnable. Notons que pour l’instant, IBM ne supporte que des SSD de 1,92 To et de 3,84 To, mais que des capacités de 7 To et 15 To seront disponibles très prochainement.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close