IBM lance le Storwize V5000 et enrichit son offre XIV

La semaine dernière, Big Blue a levé le voile sur sa dernière baie de stockage unifiée de milieu de gamme, le Storwize V5000, et annoncé des améliorations pour son offre XIV.

La semaine dernière, IBM a complété sa gamme de baies de stockage unifiées Storwize et présenté plusieurs améliorations pour son offre de stockage haut de gamme XIV. Big Blue a notamment dévoilé le Storwize V5000, une baie de stockage unifiée qui vient s’insérer entre le Storwize V7000 lancé en 2010 et le modèle d’entrée de gamme Storwize V3700 dévoilé l’an passé. Toutes ces baies sont en fait des appliances de stockage qui s’appuient sur le code du logiciel de virtualisation de stockage SAN Volume Controller.

Le Storwize V5000 se présente sous la forme d’une appliance en rack au format 2U et peut accepter jusqu’à six tiroirs d’extension externes pour un total de 336 To par nœud. Deux nœuds Storwize V5000 peuvent être configurés en cluster pour une capacité maximale de 672 To. Comme toutes les appliances de stockage de la gamme Storwize, le V5000 hérite des fonctions de thin provisioning et de migration de données du SVC et peut aussi bénéficier en option des fonctions de tiering maison (Easy Tier), de snapshot et de réplication, ainsi que des fonctions de virtualisation de stockage externe.

Un Storwize V7000U, le modèle haut de gamme de l'offre Storwize

« La pile technologique est la même », explique John Barber, le vice-président d’IBM en charge du stockage de milieu et d’entrée de gamme au sein de la division Systems and Technology Group. "Le contrôleur [du V5000] est basé sur un processeur Intel différent et il n’est donc pas aussi performant [que le V7000]. Les clients ayant besoin de plus de performances opteront pour le V7000 ou la plupart des fonctions logicielles sont intégrées et où il y a très peu d’options. Le V5000 n’a pas en standard toutes les fonctions du V7000. »

Il est à noter qu’IBM a aussi intégré la technologie de réplication Bridgeworks SANSlide IP dans le SVC pour la réplication asynchrone à longue distance. « La réplication IP peut être un peu fragile », indique Barber. "Bridgeworks a beaucoup travaillé sur la fiabilité de la réplication sur IP. Vous pouvez faire du miroir distant sur de très longue distance sur IP et cela revient bien moins cher [que de répliquer sur FC]. »

IBM a aussi amélioré les capacités de clustering distant de l’hyperviseur de stockage du SVC qui peut être réparti entre deux datacenters jusqu’à des distances d’environ 290 km. L’hyperviseur est désormais conscient du fait qu’il est réparti entre un site primaire et un site secondaire de telle façon que les données ne sont envoyées qu’une fois via le réseau. « Nous avons réduit le temps de réponse lorsque nous réalisons des écritures sur un site secondaire. »

XIV s’enrichit de nouvelles fonctions et du support d’OpenStack Havana

IBM a aussi travaillé pour intégrer ses baies de stockage XIV pour supporter la prochaine mouture d’OpenStack, nom de code « Havana ». XIV a été intégré à l’architecture SCSA (SmartCloud Storage Access) qui fournit un portail de self-service pour le provisioning et la gestion du stockage en mode cloud (que ce soit en mode blocs ou fichiers). SCSA se présente sous la forme d’une appliance logicielle VMware qui s’interface avec Tivoli Storage Productivité Center et avec les systèmes SONAS et V7000U. XIV vient s’ajouter à la liste.

Big Blue a aussi ajouté aux baies XIV le support du chiffrement de données via des disques durs chiffrés et le chiffrement logiciel sur SSD. Il est également possible d’effectuer des snapshots coordonnés entre multiples unités XIV. Enfin, les baies XIV savent gérer la réclamation d’espace pour les volumes thin-provisionés sous VMware et Windows 2012.

Avec Sonia Lelii, SearchStorage.com

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close