Le contrat ArcelorMittal témoigne de la percée des SSII indiennes

L'industriel a choisi le consortium composé du Français Sopra et de l'Indien MindTree pour piloter la refonte et la maintenance de son parc d'applicatifs de gestion. Un contrat de trois ans piloté par... MindTree dont la SSII de Pierre Pasquier sera le sous-traitant. Le premier signe concret de la montée en puissance des Indiens sur les marchés d'Europe continentale.

Le sidérurgiste ArcelorMittal a retenu le consortium composé du Français Sopra et de l'Indien MindTree pour la maintenance et la refonte de ses applications de gestion en France, au Bénélux et en Europe du Sud. D'après le communiqué de Sopra, ce contrat de 3 ans concerne près de 70 % du périmètre de gestion des applicatifs de l'industriel. Des activités menées aujourd'hui essentiellement en sous-traitance, mais en régie.

La volonté de l'industriel consiste à regrouper ces sous-traitances dans un contrat unique, comportant un important volet offshore. Les trois consortiums en lice associaient d'ailleurs un acteur occidental à un prestataire indien : l'attelage Sopra / Mindtree ayant devancé GFI / Wipro et Logica / Satyam. Accenture et Capgemini ont eux été sortis à l'automne 2007.

Très large place à l'offshore

Selon un article des Echos datant de mars, ce contrat est estimé entre 25 et 30 millions d'euros par an, pour un volume d'environ 350 ETP (équivalent temps plein) par an. Le contrat mise très largement sur l'offshore, MindTree étant le mandataire du contrat, Sopra n'intervenant qu'en sous-traitant de l'Indien. Une preuve tangible de l'offensive des prestataires indiens dans les pays d'Europe continentale, dont la France, comme l'expliquait récemment au MagIT le président du syndicat professionnel des SSII du sous-continent.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close