Infiniband s'attaque au terabit/s

L'interface d'interconnexion favorite des grands clusters, des grands systèmes de stockage et des grands datacenters virtualisés poursuit sa marche en avant. D'ici la fin de l'année l'offre de commutateurs et de cartes 40 Gbit/s devrait se banaliser avec en ligne des débit bi-directionnels proches du terabit/s pour 2011.

La conférence de Dresde sur le supercomputing est comme chaque année l'occasion pour l'industrie informatique de faire usage de superlatifs. Cette année, l'une des questions qui agite le milieu des supercalculateurs est de savoir si Roadrunner, le nouveau supercalculateur fabriqué par IBM pour le LANL figurera ou non au 31ème classement Top 500. Si oui, un supercluster pourrait pour la première fois franchir officiellement la barre du petaflop.

Au delà de cette performance symbolique, c'est l'avidité en terme d'entrées/sorties des nouveaux clusters qui apparaît de plus en plus en lumière avec chaque nouveau record. Et justement c'est du côté des entrées/sorties, que les choses semblent évoluer le plus rapidement ces derniers temps, avec notamment une progression accélérée d'Infiniband, une interface jadis donnée pour moribonde et dont les caractéristiques de performance et de latence en font l'interface idéale pour les grands environnements de calcul ou la virtualisation des grands datacenters.

Infiniband : Près d'un Tbit/s de débit en 2011

ib roadmap

L'infiniband trade Assocation a ainsi publié aujourd'hui une roadmap jusqu'à 2011 qui prévoit de porter le débit maximale de l'interface à 480 Gbit/s (960 Gbit/s en bi-directionnel). Cette performance sera atteinte avec une interface à 12 liens HDR (Hexadecimal Data Rate). De quoi faire face à l'accroissement des besoins unitaires de transmission mais aussi à l'augmentation croissante du nombre de noeuds (calcul et stockage) présents dans les grands datacenters et supercalculateurs.

2008 : année du 40 Gbit/s

Aujourd'hui, la plupart des interfaces livrées sont des interfaces 20 Gbit/s à 4 liens DDR (Double Data Rate) – soit un débit bi-directionnel de 40 Gbit/s -, mais déjà les fabricants s'apprêtent à franchir un nouveau palier, celui du 40 Gbit/s avec l'Infiniband 4x QDR (Quad Data Rate). Sun, qui détient déjà le record du monde du commutateur Infiniband avec son Datacenter Switch 3456 (nom de code « Magnum »), un commutateur à 3456 ports Infiniband 20 Gbit/s, a déjà annoncé son intention de porter à 40 Gbit/s par port (Infiniband 4x QDR) la capacité de son commutateur dans les mois à venir. « Magnum » est l'un des éléments clés de l'offre de cluster Constellation de Sun, qui équipe notamment le cluster éponyme du Texas Advanced Computing Center (504 Tflops au test LinPack).

Voltaire vient de lui embrayer le pas en annonçant l'arrivée pour la fin de l'année d'un commutateur à 40 Gbit/s basé sur les nouvelles puces Infiniband quad data rate de Mellanox . Enfin, Qlogic a aussi annoncé aujourd'hui le lancement de sa nouvelle gamme d'adaptateurs Infiniband à 20Gbit/s et promis l'arrivée de cartes 40GBit/s pour la fin de l'année. Les nouvelles cartes (aussi appelées HCA, pour Host Channel Adapter) sont motorisées par des puces maison, baptisées respectivement TrueScale DDR et TrueScale QDR. Elles sont compatibles avec le standard OFED (OpenFabrics Enterprise Distribution) qui leur permet d'être pilotées par la pile de pilotes RDMA (Remote DMA) de l'Open Fabrics Alliance sous Linux et Windows.

Pourquoi une telle course en avant ? selon IDC, le marché des interconnexions Infiniband est en pleine croissance. Il devrait progresser de plus de 50% par an d'ici à 2011...

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close