SQL Server 2008 : la migration depuis la version 2005 sera sans douleur

Microsoft a invité les participants à son programme d'essai (TAP) de la version 2008 de SQL Server à temoigner sur les effets de la migration vers le prochain serveur de base de données. Si les retours d'expérience sont tous positifs- quelle surprise ! -, certains auront notamment retenu que la migration depuis la version 2005 s'effectuera en toute transparence.

Dans la continuité de SQL Server 2005. Si l'on devait retenir un point des différents témoignages des premiers utilisateurs de SQL Server 2008 (dans le cadre du TAP – Technical Adoption Program), réunis la semaine dernière chez Microsoft, c'est que le serveur de base de donnée de Microsoft, dans sa version 2008, sera de la même génération technologique que la précédente mouture. Bien sûr avec une kyrielle d'améliorations et d'optimisation notamment en termes de montée en charge et d'ergonomie. Mais de la même veine.

Rappelons que SQL Server 2008 est disponible en téléchargement depuis mardi dernier en version RC 0 (première "release candidate"). SQL Server 2008 devait à l'origine être lancé à la fin de l'année dernière, mais a été décalé pour aligner sa sortie avec celles de Visual Studio 2008 et Windows Server 2008 en février 2008. Avant de subir un nouveau retard, amenant sa commercialisation au troisième trimestre 2008.

Compression, performances et données géospatiales

Parmi les heureux participants au TAP qui ont passé leur application, ou une partie, sous SQL Server 2008, notons le témoignage du Français STS group, spécialiste de l'échange et l'archivage à valeur probatoire. Particularités de l'activité : une volumétrie importante et la nécessité de conserver les documents. En toute logique, la société s'est plié aux tests de compression de données. Thierry Blanc, directeur marketing de STS, met ainsi en avant l'équilibre entre la performance et la gestion de la volumétrie. Et avance des chiffres: le passage à SQL Server 2008 a occasionné des gains de volumétrie de 23% à 81%, mais également des hausses de consommation de CPU liée à la compression. Il note enfin un gain moyen de 40% sur les temps de réponse. Et ajoute : « la migration s'est effectuée en toute transparence depuis la version 2005, sans modification de code ».

Autre témoignage marquant, celui de la société Articque, qui a exploité la possibilité offerte par la version 2008 de manipuler en natif des données géospatiales. Son projet, www.lafranceelectorale.com, devait cartographier les résultats des élections présidentielles en combinant les données du ministère de l'Intérieur et Virtual Earth – dont les types de données sont associés à SQL Server 2008. Outre la création du mashup pertinent, notons que la migration s'est effectuée entre les deux tours, un pari gage de fiabilité. « SQL Server peut aller au coeur de la production très rapidement », raconte Christophe Lebas, représentant de la société.

Outre ces deux scenarii, Microsoft a présenté un cas lié aux outils de décisionnel. Auchan a ainsi livré les résultats de ses tests sur un cube Olap servant à la consolidation de données financières. La requête est passée de plus de 15 minutes sur SQL Server 2005 32 bits à 1,4 seconde avec SQL Server 2008 et Mdx Studio (qui permet d'effectuer des requêtes sur un cube Olap).

Séduire l'importante base installée de SQL Server 2000

« Depuis la version 2005, il y a de plus en plus d'applications critiques et de grosses productions sous SQL Server, d'où la présence d'outils de montée en charge et de compression », note Arian Papillon, président du groupe des utilisateurs francophones de Microsoft SQL Server (Guss). Il ajoute : « les versions 2005 et 2008 sont de la même génération technologique, 2008 apportant une stabilisation et quelques nouvelles fonctionnalités. Je pense que Microsoft aurait bien aimer les proposer dès la version 2005, sans avoir le temps de les intégrer ».

Pas de révolution donc. Reste à conduire à la migration depuis 2005. Si la Software Assurance garantit la pérennité des licences, « la justification d'une mise à jour est plus probante pour les utilisateurs de 2000 que pour ceux qui exploitent déjà 2005. Il existe encore une grosse base installée sur cette version. Et on change vraiment de monde en termes d'ergonomie et de performances », résume Arian Papillon.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close