L’Europe se propose de résister à la numérisation des livres par Google

La Commission européenne semble bien décidée à entrer en résistance contre Google et sa vaste campagne de numérisation de livres.

La Commission européenne semble bien décidée à entrer en résistance contre Google et sa vaste campagne de numérisation de livres.

Bruxelles en appelle aux autorités nationales à qui il est demandé d’accélérer et d’accentuer les efforts de numérisation. Une tâche compliquée quand on sait que même la Bibliothèque François Mitterrand – pourtant fer de lance de la lutte contre le moteur sur ce dossier – hésiterait à revenir sur sa position et aurait même entamé des négociations en ce sens.

N’empêche, Viviane Redding, commissaire à la société de l’information, affirme que « à condition d'être plus réactif, des solutions européennes de numérisation des livres peuvent être opérationnelles plus rapidement que celles mises en place par le Google Books Settlement aux Etats-Unis ». Cet accord prévoit que Google reverse notamment une partie des revenus aux associations d'éditeurs.

L’accord sur la numérisation et la libre revente des ouvrages ne devraient, selon la commission européenne, pas intervenir avant la fin 2010 aux Etats-Unis. La discussion porte notamment sur le devenir des livres dont l’auteur ne peut être identifié.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close