Suicides chez France Télécom : cinq mesures de la direction

Pris pour cible par l'opposition qui réclame sa démission et par des salariés de France Télécom de plus en plus remontés contre leur direction, Didier Lombard, Pdg de l'opérateur, tente de donner des gages.

Pris pour cible par l'opposition qui réclame sa démission et par des salariés de France Télécom de plus en plus remontés contre leur direction, Didier Lombard, Pdg de l'opérateur, tente de donner des gages. Suite à une rencontre hier avec les organisations syndicales, la direction de l'opérateur a pris une série de mesures : rédaction d'un bilan d'étape avec les syndicats sur la question des mobilités - suspendues après un 24ème suicide de salarié cette semaine -, nomination d'un médiateur sur cette question de la mobilité - médiateur pouvant être saisi directement par les salariés ou les représentants du personnel -, fin de tout objectif chiffré de réduction de personnels, introduction systématique de critères collectifs dans la définition des parts variables et nomination d'un expert indépendant pour étudier la qualification des suicides en accident de service.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close