Mal-être des salariés : la direction de France Télécom annonce des mesures

Pour tenter de mettre fin à la vague de suicides qui touche ses salariés (22 depuis février 2008) et à la grogne qui monte dans ses rangs (avec des manifestations aujourd'hui dans plusieurs villes de France), la direction de France Télécom a pris une série de mesures.

Pour tenter de mettre fin à la vague de suicides qui touche ses salariés (22 depuis février 2008) et à la grogne qui monte dans ses rangs (avec des manifestations aujourd'hui dans plusieurs villes de France), la direction de France Télécom a pris une série de mesures. Selon Reuters qui cite des sources syndicales, l'opérateur a décidé de geler les mutations forcées de salariés jusqu'au 31 octobre et d'ouvrir des négociations sur la mise en œuvre d'un accord national sur le stress au travail. La direction annonce également un audit sur la vague de suicides qui frappe ses salariés.

Ces mesures, annoncées au Comité d'hygiène et de sécurité du groupe, interviennent au lendemain d'une tentative de suicide d'un salarié à Troyes. Lors d'une réunion de service où il venait de se voir confirmer sa mutation d'office, ce dernier s'est poignardé. Grièvement blessé au ventre, ses jours ne seraient toutefois pas en danger.

Pour mémoire, le taux de suicide en France selon l'INSERM serait de 16,6 pour 100 000 habitants (chiffres 2005), un chiffre qui serait toutefois en partie sous évalué du fait que certains suicide sont ne sont ps enregistrés en tant que tels dans les statistiques. En France le groupe France Télécom emploie environ 110 000 personnes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close