Suicides chez France Télécom : Didier Lombard convoqué

Après un vingt troisième cas de suicide depuis février 2008 (une jeune femme qui s'est défenestrée vendredi dernier depuis son bureau parisien), Didier Lombard, le Pdg de France Télécom, est sommé de s'expliquer en début de semaine devant le ministre du Travail, Xavier Darcos.

Après un vingt troisième cas de suicide depuis février 2008 (une jeune femme qui s'est défenestrée vendredi dernier depuis son bureau parisien), Didier Lombard, le Pdg de France Télécom, est sommé de s'expliquer en début de semaine devant le ministre du Travail, Xavier Darcos. Samedi, ce dernier a exprimé "sa très forte préoccupation" devant cette vague de suicides, consécutifs, dûs, dans la plupart des cas, à des changements d'affectation au sein du groupe, accompagnés parfois de mobilité géographique.

Jeudi, suite à une tentative de suicide à Troyes suivie d'une manifestation nationale, l'opérateur a décidé de geler les mutations forcées de salariés jusqu'au 31 octobre et d'ouvrir des négociations sur la mise en œuvre d'un accord national sur le stress au travail. Ce week-end, dans le Journal du dimanche, le DRH du groupe a toutefois écarté toute idée d'un arrêt définitif des restructurations au sein de France Télécom.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close