Nortel France : trois mois de sursis

Le tribunal de commerce de Versailles a décidé de prolonger de trois mois les activités de la filiale R&D de Nortel France, en liquidation judiciaire depuis le 28 mai dernier.

Le tribunal de commerce de Versailles a décidé de prolonger de trois mois les activités de la filiale R&D de Nortel France, en liquidation judiciaire depuis le 28 mai dernier. Les discussions avec d'éventuels repreneurs se poursuivent et seraient bien engagées, a confirmé Michel Clément, le patron de Nortel pour l'Europe du Sud, à l'AFP. Un argument qui aurait ainsi décidé le tribunal de Versailles à accorder un sursis à la société.

La juridiction devra également rendre le 24 septembre prochain son verdict quant au protocole d'accord portant sur les indemnités de licenciements, obtenues après 15 jours douloureux de grève en juillet. Pendant cette période, les employés du site de Chateaufort dans les Yvelines avaient menacé de faire sauter les locaux de Nortel. 467 salariés sont visés par le plan de licenciement, sur un effectif total de 680.

Notre reportage sur le sujet :

Chez Nortel Networks, un collectif de grévistes déborde le comité d'entreprise

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close