Nortel France : Les salariés obtiennent peu et sont priés de stopper la grève

Bientôt la fin de crise chez Nortel France ? Le protocole d’accord lié aux discussions menées entre les syndicats et les administrateurs du groupe en faillite devrait être présenté aujourd’hui aux salariés du site de Châteaufort, dans les Yvelines, en grève depuis désormais plus d’une semaine.

Bientôt la fin de crise chez Nortel France ? Le protocole d’accord lié aux discussions menées entre les syndicats et les administrateurs du groupe en faillite devrait être présenté aujourd’hui aux salariés du site de Châteaufort, dans les Yvelines, en grève depuis désormais plus d’une semaine. Selon le communiqué publié par les syndicats, en attendant que les salariés se soient prononcés, la grève est maintenue.

Devant l’impasse des discussions et l’aggravation des tensions la semaine passée, qui a vu une partie des salariés menacer de faire exploser le site avec des bonbonnes de gaz, le nouveau ministre de l’industrie, Christian Estrosi, a du intervenir et c’est sous son égide que les protagonistes se sont réunis vendredi. Pour pas grand chose car au delà du fait d’avoir fait baisser la tension d’un cran, la rencontre n’a donné lieu qu’à peu d’avancées concrètes.

Le site doit toujours être fermé si aucun repreneur ne se manifeste d’ici le 16 août et surtout, alors que les syndicats réclamaient 100 000 € d’indemnités supralégales pour les 460 salariés   licenciés dès la semaine prochaine (soit 55% de l'effectif), ils n’en ont obtenu que 10 000…

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close