Google sort d’AOL et revend ses parts au quart de leur valeur d’achat

AOL ne vaut plus grand chose ou si peu.

AOL ne vaut plus grand chose ou si peu. Autrefois star du web – à l’instar de Yahoo –, le portail et ex-FAI n’aura pas bien supporté l’émergence du web 2.0. Google qui rationalise ses investissements vient donc de décider de céder sa participation de 5%, acquise un milliard de dollars en 2005, alors que le portail s’était finalement bien sorti de l’éclatement de la bulle Internet. Début juillet, il a revendu ses parts à Time Warner – majoritaire dans un actif dont il aimerait  bien se délester – pour 283 millions de dollars, soit une décote de 717 millions de dollars. Il y a quelque mois, le moteur de recherche avait fait savoir à AOL qu’il comptait se désengager et avait enregistré une dévalorisation de 726 millions de dollars dans ses comptes.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close