Mobiles : Orange discuterait d'une co-entreprise avec T-Mobile en Angleterre

La guerre de la téléphonie mobile pourrait repartir de plus belle en Angleterre, si les rumeurs prêtant à Deutsche telekom l'intention de se désengager du marché anglais se confirment.

La guerre de la téléphonie mobile pourrait repartir de plus belle en Angleterre, si les rumeurs prêtant à Deutsche telekom l'intention de se désengager du marché anglais se confirment. L'opérateur allemand, dont la filiale britannique T-Mobile UK affiche des résultats décevants, discuterait d'une cession de ces activités. Le marché anglais est particulièrement concurrentiel du fait de la présence de cinq opérateurs 3G majeurs dont O2, Vodafone, Orange, T-Mobile et 3, cinq acteurs qui doivent aussi affronter le dynamisme d'un MVNO comme Virgin Mobile.

Les analystes locaux misent donc sur une consolidation du marché au profit d'un des trois grands acteurs que sont O2, Vodafone ou Orange. L'espagnol Telefonica qui a racheté O2 préparerait une offre de rachat pure et simple de T-Mobile UK afin de conforter son leadership sur le marché (l'opérateur contrôle environ 27% du marché mobile au Royaume-Uni). Vodafone, le numéro deux anglais, étudierait lui aussi une offre sur T-Mobile. La filiale de Deutsche Telekom serait valorisé aux environ de 3,5 à 4 Md€.

Un mariage entre le Français Orange et l'Allemand T-Mobile donnerait naissance au numéro 1 anglais

France Télécom plancherait de son côté sur un scénario plus iconoclaste qui n'aurait pas d'impact sur son endettement. Selon le Financial Times, L'opérateur historique mènerait des discussions avec Deutsche Telekom pour la création d'une co-entreprise en Angleterre, co-entreprise qui deviendrait le leader anglais avec près de 40% de parts de marché, loin devant ses concurrentes, et dont la puissance de feu pourrait lui permettre d'accroître ses marges de manœuvres tout en réduisant ses coûts, ne serait-ce que par mutualisation de services administratifs et commerciaux, d'infrastructure et d'informatique... Ce nouveau leader serait près de 1,5 fois plus gros que son premier concurrent, avec un CA trimestriel de l'ordre de 1,45 Md £ (sur la base des chiffres publié par le régulateur anglais pour le 4e trimestre).

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close