L’industrie IT indienne mange son pain noir

Selon IDC, l’activité industrie indienne des services informatiques devrait poursuivre son ralentissement au cours de l’exercice fiscal 2009/2010 (entamé en mars dernier), avec une croissance de 10,8 % , son plus bas au cours des cinq dernières années - gageons que les SSII européennes aimeraient connaitre une telle "crise"-. Surtout, l’industrie IT indienne ne devrait pas renouer avec ses chiffres de croissance les plus élevés.

Selon IDC, l’activité industrie indienne des services informatiques devrait poursuivre son ralentissement au cours de l’exercice fiscal 2009/2010 (entamé en mars dernier), avec une croissance de 10,8 % , son plus bas au cours des cinq dernières années - gageons que les SSII européennes aimeraient connaitre une telle "crise"-.

Surtout, l’industrie IT indienne ne devrait pas renouer avec ses chiffres de croissance les plus élevés. Du moins pas avant quelques années. En effet, selon le cabinet d’analystes, la croissance du chiffre d’affaires de l’industrie IT indienne ne devrait que péniblement se renforcer au cours des années prochaines pour atteindre 11,4 % en 2013, avec des hauts et des bas et une croissance moyenne de 13,9 % entre 2008 et 2013. A cet horizon, l’industrie IT indienne devrait peser quelque 110 Md$.

Pour atteindre ce niveau d'activité, les entreprises IT indiennes pourront notamment compter sur leur marché intérieur : il devrait plus que doubler d’ici à 2013 pour représenter plus de 42 Md$.  

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close