Le Palm Pre fera ses débuts demain aux Etats-Unis

Présenté en janvier, le Palm Pre fera ses débuts demain, samedi 6 juin, sur le réseau 3G au standard CDMA-EVDO de l'opérateur américain Sprint.

Présenté en janvier, le Palm Pre fera ses débuts demain, samedi 6 juin, sur le réseau 3G au standard CDMA-EVDO de l'opérateur américain Sprint. Le dernier-né de Palm, dont le développement a été supervisé par Jon Rubinstein, l'ancien patron de la division iPod d'Apple, est la dernière chance de Palm. Qu'il réussisse et la firme pourrait retrouver sa gloire d'antan. Qu'il échoue, et la firme fondée par Jeff Hawkings en 1992 pourrait définitivement s'éteindre.

A la veille de sa disponibilité, le Pre est plutôt bien accueilli par la presse américaine, qui a pu évaluer le téléphone au cours des dernières semaines. Ses principaux points forts, selon les premiers tests : une excellente ergonomie, un écran tactile de grande qualité et... un vrai clavier. Tous les testeurs soulignent la qualité du système d'exploitation du Pre, webOS, – notamment son aptitude à faire fonctionner plusieurs applications en parallèle -  ainsi que celle des applications fournies avec le téléphone. Mais nombre d'entre eux pointent aussi son principal problème : le manque d'applications face à un iPhone de plus en plus hégémonique.

Le Pre se lance aux Etats-Unis aux environs de 200 $ - soit un prix similaire à celui de l'iPhone - en partenariat exclusif avec Sprint. Ce dernier est sans doute l'opérateur mobile qui a eu le plus de difficultés au cours des dernières années et surtout celui qui a fait les paris technologiques les plus iconoclastes (CDMA-EVDO pour son réseau, WiMax au lieu de LTE pour son réseau data 4G...). Sprint est aussi l'opérateur qui a perdu le plus de clients aux Etats-Unis au cours des dernières années, notamment du fait de sa piètre qualité de service. 

De ce côté-ci de l'Atlantique, il faudra sans doute attendre encore plusieurs mois pour voir un Pre. Il faudra en effet que Palm se décide à proposer une version utilisant le standard 3G européen (l'UMTS) avant que certains opérateurs ne s'intéressent au terminal.

Pour approfondir sur Téléphonie mobile

- ANNONCES GOOGLE

Close