Le grenelle des ondes accouche d’une souris

Tout ça pour ça.

Tout ça pour ça. C’est le sentiment qui semble habiter les associations opposées aux antennes-relais à l’issue du grenelle des ondes, selon nos confrères du Monde. De fait, en lieu et place de mesures concrètes, le grenelle des ondes accouche d’une série de principes qui semblent surtout relever de la déclaration d’intention : information du public – notamment sur le DAS (débit d'absorption spécifique) des terminaux, déjà affiché sur les emballages -, prise en charge des craintes, restrictions d’usage pour les plus jeunes… Les deux seules mesures concrètes envisagées semblent être l’interdiction du mobile dans les écoles primaires et la création, par les opérateurs, d’offres limitées aux SMS, sans service voix. 

Le 6 mai dernier, l'ex-magistrate Eva Joly évoquait un "débat truqué" alors que la peur des antennes semble s'étendre.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close