Opération Kill Google / Peur des ondes / antennes démontées …

Operation "Kill Google" Dans un article fouillé, Wired revient sur les dessous du combat mené par Microsoft et AT&T pour empêcher Google de sceller son alliance avec Yahoo sur le marché de la publicité en ligne.

Operation "Kill Google"

Dans un article fouillé, Wired revient sur les dessous du combat mené par Microsoft et AT&T pour empêcher Google de sceller son alliance avec Yahoo sur le marché de la publicité en ligne. Un article édifiant sur le fonctionnement des lobbyistes et du monde des affaires outre-Atlantique.

La peur des ondes... (Le Monde)

Après la téléphonie mobile et le Wi-Fi, c'est au tour des puces RFID et plus généralement de tous les systèmes communicants sans fil de faire l'objet des foudres des obsédés des ondes radios. Avec une peur : Nous finirons tous grillés. Quoique avec les lecteurs RFID et sans contact, cela pourrait prendre du temps...

...et le démontage des antennes ! (Nouvel Obs)

Le plus surprenant est que les tribunaux se laissent convaincre. Le nouvel Obs rapporte ainsi ce jugement de la cour d'appel de Versailles qui a confirmé la condamnation de Bouygues Télécom à démonter une antenne installée dans la banlieue de Lyon. Saisi pour trouble anormal du voisinage, le TGI de Nanterre avait ordonné le démontage au nom du principe de précaution. A ce rythme, 2015 devrait voir le grand retour de la téléphonie fixe...

Un grenelle du mobile (Le parisien)

On n'est plus en mai 68 mais la téléphonie mobile pourrait bientôt avoir son "Grenelle". c'est en tout cas le souhait émis par la nouvelle Secrétaire d'Etat à la Prospective et à l'Economie numérique, Nathalie Kosciusko-Morizet, interviewée par Le Parisien.

Motorola, ce marginal (BusinessWeek)

La division téléphonie mobile de Motorola, l'équipementier qui a inventé le téléphone mobile, est en voie de marginalisation avec des ventes divisées par deux en un an. Et BusinessWeek de s'interroger sur l'avenir de Motorola sur ce secteur.

Quel avenir pour le mobile ? (New-York Times)

A la lumière des déboires de Motorola, le New-York Times s'interroge sur l'avenir de l'économie du téléphone mobile. Est-ce la fin des beaux jours de l'industrie du portable ?

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close