Contrat à objet défini : le flop intégral

Créé à la mi-2008 pour autoriser le recrutement de cadres et ingénieurs sur des missions, le "contrat à objet défini" fait un flop retentissant.

Créé à la mi-2008 pour autoriser le recrutement de cadres et ingénieurs sur des missions, le "contrat à objet défini" fait un flop retentissant. Selon le Figaro, ce CDD taillé sur mesure pour les prestations n'a été mis en oeuvre... nulle part. Le ministère du Travail reconnaît d'ailleurs qu'aucun accord de branche ou d'entreprise - prérequis nécessaire à la mise en place de ce type de contrat - n'a été signé pour l'instant.

Après avoir poussé en 2003 le contrat de mission - là encore un CDD à la durée adaptée à un projet -, Syntec Informatique avait accueilli froidement la mesure en 2008, estimant son intérêt marginal du fait des tensions sur le recrutement. Aujourd'hui, malgré la crise, la chambre patronale des SSII ne semble pas davantage tentée par ce type de contrat. C'est plutôt vers les mesures de chômage partiel que lorgne aujourd'hui l'organisation patronale.


Pour approfondir sur Législation

- ANNONCES GOOGLE

Close