Cyber-espionnage : la Chine réfute toute implication ; l’Inde veut rassurer

Suite aux questions soulevées par l’enquête conduite par des chercheurs canadiens sur une vaste opération de cyber-espionnage, le gouvernement chinois a, à travers le Quotidien du Peuple, et par la voix d’un analyste militaire et stratégique de Pékin, dénoncé « un problème politique que l’Occident cherche à exagérer », assurant que « face à la croissance rapide de la Chine, certaines personnes en Occident saisissent toute occasion pour inventer des mensonges dans leur tentative de susciter des peurs sur la soi-disant menace de la Chine.

Suite aux questions soulevées par l’enquête conduite par des chercheurs canadiens sur une vaste opération de cyber-espionnage, le gouvernement chinois a, à travers le Quotidien du Peuple, et par la voix d’un analyste militaire et stratégique de Pékin, dénoncé « un problème politique que l’Occident cherche à exagérer », assurant que « face à la croissance rapide de la Chine, certaines personnes en Occident saisissent toute occasion pour inventer des mensonges dans leur tentative de susciter des peurs sur la soi-disant menace de la Chine. »

De son côté, l’armée indienne a insisté sur l’inviolabilité de son système d’information, « très sécurisé […] avec plusieurs contrôles cryptographiques […] pour s’assurer qu’aucune information n’est perdue. »

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close