Silvano Rebai - Fotolia

Réseau : les achats d’équipements en hausse, mais pas partout

La France, les bureaux et les opérateurs de cloud réinvestissent massivement dans les switches Ethernet. Le reste de l’Occident, le secteur du tourisme et les routeurs peinent à redémarrer.

Le marché mondial des équipements réseau pour entreprises a augmenté de 10,8 % en un an, selon la dernière étude de marché publiée par IDC et concernant le second trimestre de l’année 2021. Le leader de ce marché, évalué à 7,4 milliards de dollars, reste Cisco qui totalise 44,1 % des ventes.

Il est suivi de Huawei (11,1 % des ventes), Arista (7,5 % des ventes), H3C (7 % des ventes), HPE (6,7 % des ventes) et Juniper (3,1 %). Rappelons que H3C est l’entreprise qui revend les switches de HPE en Chine. En Occident, l’activité réseau de HPE est connue sous la marque Aruba.

« D’une manière générale, le marché évolue bien plus entre 2020 et 2021 qu’il ne l’a fait entre 2019 et 2020. Cela signifie que les entreprises sortent bien de la crise pandémique », indique Pter Jirovsky, en charge des études sur les équipements réseau chez IDC. Toutefois, il transparaît du rapport de profondes divergences : les pays et les secteurs d’activité sont loin de tous sortir de la crise à la même vitesse.

Le rapport d’IDC note que la France est le pays européen qui a le plus augmenté ses achats d’équipements réseau en un an, avec une progression de 39,3 %. Le seul pays qui a fait mieux dans le monde est Singapour qui a augmenté ses achats de 58,2 %. En moyenne, les entreprises de l’Europe de l’Ouest ont augmenté leurs investissements de 23,1 % et les entreprises asiatiques d’un peu moins de 20 %.

En revanche, l’Europe de l’Est ne bouge pas, la Russie ayant même réduit ses dépenses de près de 5 %. Les USA affichent une timide progression de 6,2 %, tandis que, ensemble, l’Afrique et le Moyen-Orient sortent doucement du marasme de la crise sanitaire avec 2,6 % d’achats en plus.

Les entreprises du tertiaire rééquipent leurs bureaux

Brad Casemore, responsable des études « Réseaux pour Datacenter et Multicloud », chez IDC, observe par ailleurs que les secteurs qui réinvestissent le plus dans les équipements réseau ne sont pas forcément ceux que l’on attendait : « la dynamique des achats a été portée par des entreprises qui ont rééquipé leurs bureaux de switches et les fournisseurs de cloud qui ont continué à investir dans les gros équipements de routage », commente-t-il.

En substance, le secteur du tourisme, qui devait pourtant incarner la reprise économique après la période pandémique, n’a pas garni ses hôtels des nouveaux équipements Wifi 6, contrairement à ce que prévoyaient les analystes. En revanche, les entreprises ont manifestement souhaité revoir complètement leurs capacités de connectique, puisqu’elles y ont investi 17,7 % de budget en plus que l’année dernière.

Certains observateurs estiment qu’elles ont la volonté d’offrir une meilleure bande passante dans leurs locaux, à la fois pour encourager leurs salariés à revenir du télétravail et aussi parce qu’elles migrent massivement vers des outils bureautiques en ligne.

Des switches meilleur marché pour les bureaux

Outre les considérations financières, IDC compte le nombre d’équipements vendus au nombre de ports Ethernet déployés. Ceux-ci auraient globalement augmenté de 28,4 %, ce qui signifie que les switches sont meilleur marché que l’année dernière. Encore une fois, c’est surtout dans les bureaux que cette croissance est la plus notable, le nombre de ports Ethernet déployés ayant augmenté de 36,1 % en un an.

« Le nombre de ports Ethernet déployés en dehors des salles informatiques représente 88,6 % des équipements vendus et 58,5 % des dépenses globales en équipements réseau au second trimestre 2021. En ce qui concerne les datacenters des entreprises, la quantité d’équipements vendus a même baissé de 10,6 % en un an ! Pour les constructeurs, ce segment leur a fait perdre 2,4 % de leurs revenus », note Brad Casemore.

De manière plus granulaire, la quantité de switches 1 Gbit/s d’appoint a augmenté de 33,2 %, mais leur achat n’a coûté que 14,4 % plus cher. En amont, la quantité des switches 10 Gbit/s, qui routent le trafic vers les précédents sur les plateaux étendus, a augmenté de 3,1 %, mais avec des tarifs si bas que les constructeurs ont vu leurs revenus baisser de 8,4 % d’une année sur l’autre.

Les modèles 1 Gbit/s représentent 35,9 % des ventes de switches Ethernet, tandis que les 10 Gbit/s correspondent à présent à 23,4 % des ventes.

Côté hébergeurs, la nouvelle dynamique des switches 200/400 Gbit/s

Du côté des fournisseurs de cloud, l’autre segment dynamique du marché, IDC note une croissance de 132 % pour les ventes de switches Ethernet en 200 et 400 Gbit/s, soit une quantité de ports multipliée par deux, entre le premier et le second trimestre 2021. Il s’agit de la seule gamme de produits dont IDC n’a pas comparé les ventes d’une année sur l’autre, estimant que ces équipements étaient trop jeunes il y a an pour obtenir un calcul significatif.

Manifestement, les switches 100 Gbit/s et 25/50 Gbit/s ne présentent plus autant d’intérêt qu’auparavant. À commencer par leurs prix bien moins avantageux qu’ils pouvaient l’être il y a un an. Ainsi, les hébergeurs n’ont acheté que 1,3 % de switches Ethernet 25/50 Gbit/s en plus, mais ils leur ont coûté 25,6 % plus cher. De manière à peine plus raisonnable, les 11,4 % de switches 100 Gbit/s achetés en plus ont coûté 15,4 % plus cher.

Les routeurs en léger recul

Concernant les opérateurs et les hébergeurs de cloud, IDC comptabilise les routeurs et autres cœurs de réseau à part. Leurs ventes stagnent, voire ralentissent un peu, avec un recul de 0,5 % en un an, soit 3,9 milliards de CA au second trimestre 2021.

En fait, ce sont surtout les fournisseurs de service chinois – opérateurs télécom et hébergeurs de cloud – qui tirent le marché avec des achats en croissance de 14,4 %. Leurs confrères en Europe de l’Ouest n’ont investi dans ces matériels que 3,3 % de budget en plus et ceux aux USA que 4,6 % en plus.

Le palmarès des vendeurs de routeurs est presque calqué sur celui des vendeurs de switches : Cisco reste premier avec 34,2 % de parts de marché, Huawei a 33,4 % de parts de marché, Juniper 9,8 % et H3C 2,5 %.

Pour approfondir sur LAN - WLAN

Close