IBM dit non à Siri

Une société a beau se vendre à la pointe du BYOD (Bring Your Own Device) sur le Mobile World Congress, elle ne doit pourtant pas tout autoriser dans sa propre entreprise.

Une société a beau se vendre à la pointe du BYOD (Bring Your Own Device) sur le Mobile World Congress, elle ne doit pourtant pas tout autoriser dans sa propre entreprise. Fort de ce principe, IBM a décidé de bannir l’accès à son réseau d’entreprise à de nombreuses applications contenues sur les smartphones modernes comme DropBox. La société bloque même l’accès aux produits phares d’Apple que sont iCloud et l’assistant vocal Siri.

Pourquoi une telle précaution ? Tout simplement parce que ces applications stockent des informations sur des serveurs externes, y compris Siri (qui utilise les serveurs d’Apple même pour une requête a priori locale sur le téléphone). Pour s’assurer que cette règle de sécurité soit respectée par les employés, tous les appareils nomades accédant au réseau de l’entreprise passent par le service informatique qui le reconfigure pour que sa mémoire puisse être effacée à distance facilement et pour bloquer et désactiver les services interdits.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close