OpenOffice : première mise à jour sous l’ère Apache

Alors que The Document Foundation, en charge de la suite bureautique Open Source LibreOffice, met en place son programme de certification de partenaires, la fondation Apache publie la première mise à jour majeure et stable d’OpenOffice depuis qu’Oracle lui en a confié les rênes en 2011. Cette version marque une étape clé dans la feuille de route de la suite bureautique Open Source.


Alors que The Document Foundation, en charge de la suite bureautique Open Source LibreOffice, met en place son programme de certification de partenaires, la fondation Apache publie la première mise à jour majeure et stable d’OpenOffice depuis qu’Oracle lui en a confié les rênes en 2011.

Cette version marque une étape clé dans la feuille de route de la suite bureautique Open Source. La fondation Apache avait, en effet, été pointée du doigt pour tarder à placer OpenOffice sous son modèle de gouvernance. En mars dernier, l’institution Open Source était montée au créneau, affirmant que la migration du code serait prochainement finalisée. Dans un souci de transparence, elle avait au passage livré un calendrier des différentes étapes du transfert de la suite bureautique dans l'incubateur Apache.

La mise à jour 3.4 vient concrétiser les premeirs travaux de la fondation. Logiquement, la suite est désormais distribuée sous une licence Apache 2.0. Parmi les améliorations mises en avant par la fondation, on trouve notamment le support optimisé du format OpenDocument 1.2 (ODF) et de ses fonctions de chiffrement - notons que ce format 1.2 d’ODF sera également supporté par Microsoft dans ses prochains outils Office -, une meilleure gestion des graphiques, le support natif du format SVG, de nouvelles fonctions dans le tableur, sans oublier une amélioration des performances.

La fondation Apache indique également que les prochaines évolutions d’OpenOffice bénéficieront de contributions du projet IBM Lotus Symphony, remis également par IBM à Apache. Un allié de poids pour le projet OpenOffice qui a vu récemment sa communauté d’utilisateurs se réduire au profit de LibreOffice, un fork né d’anciens de la communauté originale, réunis au sein de la Document Foundation.

Pour approfondir sur Bureautique

- ANNONCES GOOGLE

Close