HP Public Cloud sur les rails pour un lancement le 10 mai

HP devrait en dire un peu plus le 10 mai sur son offre de cloud Public HP Public Cloud, bâti sur Ubuntu et sur la déclinaison par HP de sa propre pile OpenStack, HP OpenStack.

HP devrait en dire un peu plus le 10 mai sur son offre de cloud Public HP Public Cloud, bâti sur Ubuntu et sur la déclinaison par HP de sa propre pile OpenStack, HP OpenStack. En marge d’une annonce cloud plus générale effectuée ce matin à Paris, HP a confirmé au MagIT que le service de cloud public sortira de sa phase de bêta privé le 10 mai prochain pour prendre une nouvelle dimension.  

À l’instar d’Amazon EC2 à ses débuts, le service restera officiellement en bêta, mais HP débutera sa commercialisation auprès d’un plus large échantillon de clients. HP Public Cloud compterait aujourd’hui plusieurs milliers de clients en phase de bêta privée, selon Xavier Poisson Gouyou Beauchamps, le vice-président Cloud d’HP pour l’Europe.

Un cloud d'infrastructure motorisé par une déclinaison maison d'OpenStack

HP Public Cloud s’appuie sur une infrastructure de serveurs HP Converged Infrastructure (et non pas sur la solution pré-intégrée maison HP CloudSystem) motorisée par l’OS Linux Ubuntu et pilotée par la couche de cloud libre OpenStack, revue et corrigée par HP. HP aurait notamment ajouté au « Compute Cloud » Nova et à la couche de stockage objet Swift, un service de stockage en mode bloc ainsi qu’une couche de base de données basée sur MySQL, imitant en cela les services proposés par Amazon. HP s’appuie aussi sur une couche de CDN conçue en partenariat avec Akamai.

Cette couche d’infrastructure devrait rapidement servir de fondation à une couche PaaS supportant les langages Java, Ruby, PHP et Python. À ce jour aucun prix public n’est communiqué par HP, Xavier Poisson indiquant d’ailleurs que les prix sont en cours d’élaboration. Les modèles de tarification devraient être similaires à ceux d’Amazon, avec une facturation à l’heure de CPU, au gigaoctet stocké et au volume de données transféré. HP serait par ailleurs en discussion avec de multiples éditeurs de logiciels pour leur permettre de proposer des versions en mode « SaaS » de leurs produits sur le cloud HP.

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close