HP dote Helion du support des APIs AWS avec Eucalyptus

HP a officiellement rapproché son offre OpenStack Helion de l’environnement AWS en intégrant Eucalyptus dans son équation des environnements de Cloud hybride. Un outil de gestion de S3 et le support du service de template d’AWS sont au programme.

C’est officiel : HP a décidé d’ajouter le support des API AWS quelque temps après avoir jeté son dévolu derrière celles d’OpenStack. A l’occasion d’une montée en gamme d'Helion, son Cloud public OpenStack (qui passe en version 1.1), HP a en effet annoncé la disponibilité de Helion Eucalyptus 4.1 qui fait son entrée officielle au catalogue du groupe, plusieurs mois après le rachat de la société. 

HP

Pour mémoire, Eucalyptus, société dirigée par Marten Mickos, ex-patron de MySQL, développe une technologie permettant de déployer des infrastructures de Cloud privé compatibles avec les APIs d’Amazon Web Services, comme S3 ou encore EC2.

Présenté comme un concurrent technologique d’ OpenStack ou encore de CloudStack, cette technologie Open Source a eu son heure de gloire,  avant de sortir du radar des entreprises, les géants du IT ralliant essentiellement la cause d’OpenStack.

Il faut dire qu’OpenStack a très vite fait le choix de développer ses propres APIs pour promouvoir un Cloud plus ouvert et pour s’écarter du côté propriétaire d’AWS. Mais face à la préférence des entreprises pour AWS en matière de Cloud public, certains membres de la communauté OpenStack souhaiteraient qu’une couche de compatibilité avec AWS fasse son apparition afin de mieux intégrer leur infrastructure OpenStack en interne avec ce qu’ils ont déjà déployé sur AWS. Bref, mieux répondre aux exigences d’environnement de Cloud hybride avec OpenStack, tout en intégrant le fait qu’AWS reste aujourd’hui le standard de fait.

Faciliter les déploiements d’applications AWS vers OpenStack

Avec Helion Eucalyptus 4.1, HP confirme qu’il souhaite bien donner une solution à ce problème. « Nos clients nous demandent souvent la possibilité de pouvoir migrer leurs workloads depuis le Cloud public d’AWS vers leur propre Cloud privé, ou encore de développer des applications pour un Cloud privé avec la possibilité de pouvoir utiliser AWS pour certaines contraintes liées au dimensionnement », explique Bill Hilf, senior vice-président, HP Helion Product Management, dans un billet de blog.

Concrètement, HP a donc doté cette version 4.1 – la première sous l’ère HP – d’Eucalyptus du support de CloudFormation, un service de templates qui définit les ressources AWS utilisées ainsi que les dépendances entre services.

Ces gabarits pourront être rapatriés et appliqués sur un Cloud Helion. HP a également inclus une couche de compatibilité avec S3 via Eucalyptus Cloud Manager. Il s’agit d’un outil d’administration Web qui permet de gérer les services de stockage objet compatibles avec S3, à la fois depuis Eucalyptus ou AWS, précise HP dans un communiqué.

Pour approfondir sur API

- ANNONCES GOOGLE

Close