Microsoft baisse les prix de SQL Azure

Dans ce que l’éditeur présente comme «une volonté des clients et un évolution des scenarii d’usage», Microsoft annonce une baisse de la tarification de SQL Azure, sa base de données SQL dans le Cloud.

Dans ce que l’éditeur présente comme «une volonté des clients et un évolution des scenarii d’usage», Microsoft annonce une baisse de la tarification de SQL Azure, sa base de données SQL dans le Cloud. Dans un billet de blog daté du 14 février dernier, le groupe de Redmond explique avoir décidé d’assouplir sa politique tarifaire en abaissant les tickets d’entrées de sa base. A la clé, une réduction qui peut atteindre 48 % à 75% sur les bases de plus de 1 Go et l’annonce d’une offre entrée de gamme pour les bases jusqu’à 100 Mo.

Cette dernière option, qui offre toutes les fonctions habituelles comme la haute disponibilité, la gestion et la mise à l’échelle automatique notamment, permet ainsi à Microsoft d’attaquer les développeurs ou les jeunes entreprises n’ayant pas de lourds besoins en matière de base dans le Cloud. Comme l’indique Steven Martins, directeur général de Windows Azure, avec cette baisse de tarif et cette nouvelle option, Microsoft répond à deux cas d’usages qui «ont émergé des 18 derniers mois». D’abord, «des petits projets qui démarrent lentement avant de croître rapidement en taille». Puis, «des clients qui disposent de tâches plus limitées et souhaitent un offre économique pour des besoins modestes».

Microsoft estime qu’ainsi, et avec son option pour les larges bases de 150 Go, il couvre l’ensemble du spectre des besoins de ses clients.

Le 7 février, Amazon Web Services a annoncé une baisse de 10% de ses tarifs de stockage sur S3.

capsql azurejpg

Pour approfondir sur Administration et supervision du Cloud

- ANNONCES GOOGLE

Close