BlackBerry envisage de plus en plus sérieusement la scission

BlackBerry vient d’annoncer la création d’un comité spécial dont la mission consistera à «explorer les alternatives stratégiques» pour, notamment, «accélérer le déploiement de BlackBerry 10 ».

BlackBerry vient d’annoncer la création d’un comité spécial dont la mission consistera à «explorer les alternatives stratégiques» pour, notamment, «accélérer le déploiement de BlackBerry 10 ». Des alternatives qui, selon le communiqué du Canadien, «pourraient inclure, parmi d’autres, de possibles co-entreprises, des partenariats et alliances stratégiques, la vente de l’entreprise, ou d’autres transactions possibles ». Ce comité spécial regroupe notamment Barbara Stymiest, présidente du Conseil d’administration (CA) de BlackBerry, Thorsten Heins, Pdg du constructeur, Richard Lynch, ancien vice-président exécutif de Verizon nommé au CA du Canadien en février dernier, Bert Nordberg, ancien PDG de Sony Ericsson Mobile Communications, également arrivé au CA en février, et Timothy Dattels de TPG Capital. Dans la foulée de la création de ce comité, Prem Watsa, Pdg de Fairfax Financial a démissionné de ses fonctions au Conseil d’administration afin d’éviter tout conflit d’intérêt.
Dans un communiqué, Thorsten Heins assure «continuer de voir des opportunités séduisantes à long terme pour BlackBerry 10» et vouloir notamment «poursuivre une stratégie de réduction des coûts, d’amélioration de l’efficacité, et d’accélérer le développement de BES 10.» Il insiste également sur les opportunités, pour l’entreprise, liées à ses efforts d’ouverture aux environnements multi-plateformes.
Une ouverture qui a été largement examinée comme un moyen pour le Canadien de se relancer en accompagnant la concurrence plutôt qu’en l’affrontant de manière frontale. Mais cette approche peut également être interprétée comme un préliminaire à une éventuelle scission des activités de BlackBerry, dans le cadre d’une vente par appartements. Ouverte aux environnements hétérogènes, l’offre de logiciels et de services du Canadien n’aurait que plus de valeur. Thorsten Heins n’avait d’ailleurs pasexclu cette perspective en janvier dernier, tout en expliquant, alors, vouloir se concentrer sur le lancement de BlackBerry 10.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close