Les informaticiens aussi se détournent de RIM

Selon un sondage conduit par nos confrères d’InformationWeek auprès de 651 professionnels de l’informatique, aux Etats-Unis, iOS et Android séduisent très largement les entreprises au détriment de RIM et de ses Blackberry, mais aussi de Windows Phone 7. En factorisant des critères tels que la fiabilité, les performances et les coûts, iOS et Android obtiennent un taux de satisfaction de 73 %, contre 70 % pour Windnows Phone 7 et 69 % pour Blackberry.

Selon un sondage conduit par nos confrères d’InformationWeek auprès de 651 professionnels de l’informatique, aux Etats-Unis, iOS et Android séduisent très largement les entreprises au détriment de RIM et de ses Blackberry, mais aussi de Windows Phone 7.

En factorisant des critères tels que la fiabilité, les performances et les coûts, iOS et Android obtiennent un taux de satisfaction de 73 %, contre 70 % pour Windnows Phone 7 et 69 % pour Blackberry. 

Plusieurs raisons semblent expliquer le désamour dont souffre l’offre du Canadien RIM, à commencer par le fait que les spécialistes de l’informatique ne dictent plus les options technologiques des salariés mais aussi par la simplicité d’utilisation d’iOS et d’Android, avec des interfaces plus intuitives et plus accessibles. Enfin, l’offre en matière de gestion des parcs de terminaux mobiles s’est tellement développée au cours des dernières années que les avantages initiaux de Blackberry n’apparaissent plus comme significatifs. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close