Oracle rachète Ksplice

La technologie de la jeune société va permettre aux clients du support Linux d'Oracle d'appliquer des correctifs de sécurité sur le noyau Linux sans avoir à redémarrer leurs serveurs

Oracle continue de muscler son offre de support Linux. La firme qui compterait déjà plus de 7 000 entreprises clientes pour sa distribution Oracle Enterprise Linux clone, vient de faire l’acquisition de Ksplice, une société spécialisée dans l’application de correctifs à chaud sur le noyau Linux. La technologie de Ksplice, développée par deux anciens étudiants du MIT, permet notamment  d’appliquer des correctifs de sécurité sur le noyau sans avoir à rebooter le serveur. 

Les termes de l'acquisition de Ksplice n'ont pas été divulgués, mais on sait en revanche qu’Oracle ne poursuivra pas la commercialisation de l’offre de service « Ksplice Uptrack » pour les noyaux Linux autres que le sien (ksplice compte environ 700 clients essentiellement sous Red Hat, CentOS, Debian et Ubuntu).

La technologie d’application de correctifs de Ksplice ne sera proposée qu’aux clients Oracle souscrivant à l'offre  « Premier Support ». Pour en bénéficier, les clients des niveaux de support « Basic » et « Network » sont invités à mettre à jour leur contrat vers le niveau « Premier ».

Rappelons que le support « Premier » est facturé 2 299 $ par an par serveur contre 1 199 $ pour le support « Basic » et 119 $ pour le support « Network ».

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close