Cet article fait partie de notre guide: OpenStack : le Cloud a trouvé son socle standard

Après Solaris, Oracle greffe OpenStack à Oracle Linux

Désormais le framework de cloud OpenStack sera supporté par la distribution Linux du groupe ainsi que par Oracle VM, l'hyperviseur maison.

Sans que ce ne soit véritablement une surprise, Oracle a profité de l’OpenStack Summit qui se tient actuellement, à Atlanta aux Etats-Unis, pour annoncer un alignement officiel entre Oracle Linux, sa distribution Linux, et OpenStack. Désormais le framework de cloud open source sera supporté par l’OS Linux du groupe ainsi que par Oracle VM. Une annonce logique puisqu’elle intervient quelques jours après la présentation par Oracle de la bêta de Solaris 11.2, qui lui aussi supporte OpenStack. Désormais, les deux OS clés du groupe, Linux et UNIX, sont imbriqués dans la stratégie OpenStack de Larry Ellison.

Ce support prend aujourd’hui la forme d’une distribution du framework Open Source dans une version de test dite Technology Preview. Celle-ci supporte les spécificités du Linux de la marque et pourra également administrer et gérer un pool de VM Oracle. Cette distribution dans sa version de test fonctionne avec la dernière version d’Oracle Linux ainsi qu’avec la bêta d’Oracle VM 3.3, précise le groupe dans un communiqué.

« Les clients peuvent utiliser Oracle Linux comme OS de base pour leur déploiements OpenStack », souligne Oracle.  Tout en insistant sur une des fonctions clé de son Linux, Ksplice, qui permet d’appliquer des correctifs à chaud au noyau Linux – une technologie issue du rachat de la société Ksplice en 2011. Notons que Suse travaille également à un module identique avec Kgraft. Derrière cette technologie, l’idée de maintenir en production des environnements critiques en continu.

Pour mémoire, Oracle Linux repose sur le même socle que Red Hat Enterprise Linux. Oracle propose deux types de noyau pour Oracle Linux : un premier compatible 100% avec RHEL et un autre baptisé Unbreakable Linux, qui comporte des mises à jour et autres ajouts d’Oracle.

« Cette annonce offre aux clients un choix plus étendu ainsi que l’interopérabilité, tout en bénéficiant de l’efficacité, des performances, de la scalabilité et de la sécurité d’Oracle Linux et d’Oracle VM », indique encore Oracle dans un communiqué. La groupe précise également « envisager de collaborer avec la communauté OpenStack pour développer et améliorer les fonctions entreprise pour satisfaire la demande des clients » .

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close