L’organisation de RIM mise en cause par une lettre ouverte

Anonymement, un employé de la société canadienne RIM a publié une lettre ouverte pour remettre en cause la politique actuellement conduite par l’entreprise.

Anonymement, un employé de la société canadienne RIM a publié une lettre ouverte pour remettre en cause la politique actuellement conduite par l’entreprise. Celle-ci voit en effet sa position sur le marché des smartphones s’effondrer au profit d’Apple et des téléphones sous Android, tandis que les résultats sur le marché des tablettes sont loin d’être aussi florissants qu’escomptés.

En huit points, cette lettre démonte toute la stratégie récente du groupe : du mode de direction et de gestion des ressources humaines de la société à ses choix stratégiques (en se focalisant sur les opérateurs et non sur les développeurs et les clients finaux par exemple).

Dans sa réponse officielle, RIM reconnaît que la société approche de la fin d’une période de transition plus longue que prévue mais reste confiante dans l’avenir et ses futurs produits. Dans le même temps, la société annonce qu’une proposition pour séparer les rôles de président et de directeur général à sa tête - qui devait être faite lors de l’assemblée générale des actionnaires le 12 juillet prochain - va être retirée.

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close