HP envisage de laisser des tiers utiliser WebOS

Il s'agit désormais de permettre à des constructeurs tiers de produire des appareils sous WebOS, le système d’exploitation pour terminaux mobiles racheté avec Palm il y a maintenant plus d’un an pour 1,2 Md$. Très vite après cette opération, HP n’a pas fait mystère de son ambition de distiller WebOS à tous les étages des périphériques et, plus précisément, partout où une interface tactile peut s’avérer pertinente : smartphones et tablettes, sans surprise, mais aussi imprimantes réseau (l'une des spécialités du constructeur) et même PC, en plus de Windows.

Il s'agit désormais de permettre à des constructeurs tiers de produire des appareils sous WebOS, le système d’exploitation pour terminaux mobiles racheté avec Palm il y a maintenant plus d’un an pour 1,2 Md$. Très vite après cette opération, HP n’a pas fait mystère de son ambition de distiller WebOS à tous les étages des périphériques et, plus précisément, partout où une interface tactile peut s’avérer pertinente : smartphones et tablettes, sans surprise, mais aussi imprimantes réseau (l'une des spécialités du constructeur) et même PC, en plus de Windows. 

La semaine dernière, Leo Apotheker, Pdg de HP, a révélé l'état de sa réflexion du moment : aller plus loin et proposer à des tiers de prendre des licences WebOS pour leurs propres produits, à l’instar d’un Google ou d’un Microsoft. S’exprimant à l’occasion de la conférence AllThingsD, Leo Apotheker a ainsi indiqué considérer que WebOS «est un système d’exploitable remarquable et il n’y a pas de raison de penser qu’il ne peut fonctionner que sur du matériel HP.»

Pour approfondir sur Internet et outils Web

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close