Microsoft se dit victime d'une fuite de données

Microsoft accuse un de ses anciens employés, parti chez l'éditeur de solutions de gestion de la relation clients Salesforce.

Microsoft accuse un de ses anciens employés, parti chez l'éditeur de solutions de gestion de la relation clients Salesforce.com, d'avoir emporté avec lui des données confidentielles. Dans une plainte déposée devant un tribunal de Washington, le premier éditeur mondial affirme que Matt Miszewski, qui s'occupait du développement de ses activités auprès du secteur public, a emporté 600 Mo - soit 900 fichiers - de données confidentielles. Dont des informations relatives aux stratégies de Microsoft en 2011 concernant le marché du secteur public et ses offres de Cloud Computing.

Déjà le mois dernier, Microsoft avait poursuivi cet ex-employé pour avoir rompu les accords de non-concurrence qui figuraient dans son contrat en devenant vice-président de Salesforce. La justice américaine avait alors donné raison à Microsoft, en empêchant temporairement Matt Miszewski de prendre ses nouvelles fonctions.

L'affaire rappelle le différend qui avait opposé Microsoft à Google au sujet de Kai-Fu Lee, un ex-employé de Redmond embauché en 2005 par le moteur de recherche pour diriger ses activités en Chine. Après un premier jugement autorisant ce transfert, mais restreignant les activités de Kai-Fu Lee, les deux sociétés avaient fini par signer un accord amiable.

Pour approfondir sur Editeurs

- ANNONCES GOOGLE

Close