L'OCDE prévoit de plus en plus d'escarmouches dans le cyber-espace

Un rapport de l'OCDE publié ce lundi (et intitulé Future Global Shocks) explique que très peu de cyber-attaques sont susceptibles de créer un choc global mettant en danger l'équilibre de la planète.

Un rapport de l'OCDE publié ce lundi (et intitulé Future Global Shocks) explique que très peu de cyber-attaques sont susceptibles de créer un choc global mettant en danger l'équilibre de la planète. Même si le rapport note qu'une attaque sur les protocoles d'Internet ou une éruption solaire bloquant les communications satellites seraient capables de produire une crise de cette ampleur.

Toutefois, à la lueur des derniers incidents touchant le cyber-espace, les auteurs relèvent qu'une attaque électronique coordonnée ou qu'une action de destabilisation se produisant au cours d'un autre événement doivent être un sujet de préoccupation pour les autorités. Le rapport conclut toutefois qu'une cyber-guerre, menée entièrement avec des moyens électroniques, reste une hypothèse improbable.

Un des auteurs, Ian Brown, de l'université anglaise d'Oxford, estime également qu'une approche purement militaire de la sécurisation du cyber-espace serait une erreur, car un grand nombre de cibles potentielles - communications, énergie, finance, transports, etc. - relève du secteur privé.

Un grand nombre d'états ont débloqué des budgets pour renforcer leurs capacités d'action sur les réseaux électroniques. Selon le New York Times de ce week-end, le ver Stuxnet, qui ciblait les équipements industriels, est un développement conjoint des Etats-Unis et d'Israël afin de ralentir la course à l'atome de l'Iran.

En complément :

- L’état du monde IT : Et Stuxnet changea le visage de la menace informatique

Pour approfondir sur Législation

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close