SAP Ariba veut approfondir la gestion de tous les risques fournisseurs

Les données financières du service RapidRatings peuvent désormais être intégrées directement dans Ariba et générer un score global du fournisseur, tout en centralisant les informations sur celui-ci. La gestion d'autres types de risques devrait suivre.

Comprendre la viabilité financière d'une entreprise est un élément essentiel de la gestion du risque fournisseur. SAP Ariba - l'outil SaaS de gestion des approvisionnements et la marketplace d'achats B2B - a voulu simplifier cette tâche en intégrant l'évaluation de la santé financière de RapidRatings directement dans son module Ariba Supplier Risk.

L'intégration vise à aider les clients d'Ariba à obtenir des informations récentes sur le profil financier d'un fournisseur potentiel, explique Eric Evans, directeur général de RapidRatings, société basée à New York et fondée en 2007. Une fois qu'un fournisseur est intégré dans Ariba, ses clients peuvent utiliser l'outil d'évaluation directement dans la plateforme de SAP pour scorer l'entreprise en permanence.

L'intégration de RapidRatings a été présentée lors de la conférence SAP Ariba Live qui s'est déroulée à Austin début avril (du 1 au 3).

Avoir une vue d'ensemble des finances des fournisseurs

« RapidRatings fournit des données sur la viabilité financière [des fournisseurs] : leurs faiblesses ou leurs solidités, leurs tendances à la dégradation ou à l'amélioration, leurs potentiels à court ou à long terme », résume Eric Evans.

Concrètement, ce Financial Health System (FHS) analyse la santé financière de l'entreprise dans son ensemble et fournit un score global (Financial Health Rating ou FHR). Pour créer ce FHR, RapidRatings évalue aussi bien les entreprises cotées que celles à capitaux privés en s'appuyant sur leurs fondamentaux et en les comparant également à leurs pairs de l'industrie mondiale.

Le service compulse des données quantitatives, comme les comptes d'exploitations, les bilans et les flux de trésorerie, pour « générer des enseignements clairs [pour les métiers] », continue Eric Evans. Mais l'outil ne veut pas s'arrêter à un résumé bien présenté. « Nous voulons regarder vers l'avenir, plutôt que vers le passé (ce qui serait le cas si vous ne regardiez que l'historique des paiements) », ajoute-t-il. « Tout le monde veut savoir à l'avance la dynamique de l'entreprise avec laquelle il va travailler, d'où elle vient et surtout où elle va. Donc, c'est plus du prédictif ».

RapidRatings directement dans SAP Ariba

« Nous allons ajouter des données sur la dimension durable et écologique, sur la diversité, sur la cybersécurité, et encore plus sur la conformité. »
Kristen JordethSAP Ariba

Marc Moreau est vice-président de l'approvisionnement chez Fresenius Medical Care, un groupe allemand spécialisé dans les dialyses et les thérapies extracorporelles qui réalise un chiffre d'affaires annuel de 16,5 milliards d'euros. Fresenius Medical Care utilise SAP Ariba depuis plusieurs années. L'entreprise est également abonnée à RapidRatings.

Marc Moreau explique qu'il utilisait le module SAP Ariba Supplier Risk, la gestion des risques native de Ariba, mais que ce module était un peu trop basique pour répondre aux besoins d'un prestataire de soins médicaux. « C'est la raison pour laquelle nous avons souscrit un abonnement RapidRatings, pour bénéficier des mesures financières plus approfondies », explique-t-il.

Marc Moreau ne cache pas qu'il attend avec impatience l'intégration des deux outils. « Nous voulons que toutes les informations du fournisseur soient visibles et que la validation soit faite avant même d'envisager d'ajouter ce fournisseur à [SAP Ariba]. »

« Plutôt que de sortir d'Ariba et d'aller voir RapidRatings pour l'examen financier des fournisseurs - ou sur un autre site pour d'autres indicateurs - nous préférons que tout se fasse en un seul et même endroit, dans le module [SAP Ariba] Supplier Risk ».

Les API pour ajouter des données à SAP Ariba

RapidRatings est le dernier fournisseur de données de gestion des risques en date à s'intégrer à SAP Ariba. L'intégration s'est faite à l'aide d'APIs ouvertes, ce qui - d'après Kristen Jordeth, directrice de la commercialisation de SAP Ariba pour l'Amérique du Nord - permet aux plates-formes de communiquer plus simplement entre elles et contribue à accroître la valeur de SAP Ariba.

RapidRatings se concentre sur le risque financier, mais il existe bien d'autres risques fournisseurs. « Nous, nous sommes un outil de technologie ; nous ne sommes pas revendeur de données. Nous devons donc continuellement nous associer à des tiers - que nos clients utilisent déjà - et créer ce lien direct avec eux via les API », avance Kristen Jordeth. Résultat, « tout ce que les clients ont à faire, c'est d'activer un code d'abonnement, de le saisir [dans Ariba] et ils sont connectés. Cela élimine la phase de paramétrage et d'installation »

D'autres sources de données fournisseurs devraient être mises à disposition dans Ariba, toujours via ces API. « La prochaine étape sera d'ajouter des données sur la dimension durable et écologique, sur la diversité, sur la cybersécurité, et encore plus sur la conformité. [Pour ces informations], nos clients utilisent déjà beaucoup de partenaires avec lesquels ils ont un abonnement. Il est donc logique que nous les intégrions », promet Kristen Jordeth.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close