Novell confirme conserver ses droits sur Unix

Novell a rassuré la communauté Linux en confirmant que ses droits de propriété intellectuelle sur Unix n’avaient pas été cédés à CTPN dans le cadre du rachat des 882 brevets.

Novell, à son tour, cherche à rassurer la communauté Linux. L’éditeur, qui vient de céder quelque 882 brevets dont la liste est tenue secrète à CPTN, un consortium géré par Microsoft, confirme aujourd’hui conserver les droits de propriété intellectuelle d’UNIX. “Novell sera toujours détenteur des copyrights UNIX après la finalisation de la fusion en tant que filiale d’Attachmate”, écrit John Dragoon, directeur marketing du groupe dans un billet de blog.

Ce rachat de brevets pour 450 millions de dollars fait partie d’un plan de rachat de Novell qui comprend également l’acquisition du groupe par Attachmate pour 2,2 milliards de dollars.

Novell s’est vu cette année confirmer la paternité d’UNIX, dans le cadre d’un très long procès débuté en 2004 par SCO, qui estimait quant à lui être le détenteur des droits sur le code d’UNIX. Et, à travers ce procès, c'est Linux que visait SCO. En mars dernier, une cour de l'Utah avait clos le dossier, en faveur de Novell.

Les technologies cédées dans le cadre de cette acquisition par CPTN étant encore gardées secrètes par les intéressés, tant Novell que Microsoft, la communauté Linux aurait pu s’inquiéter de voir des copyrights Unix tomber entre les mains de Redmond. Même si finalement, comme l’indiquaient certains de nos confrères, cette hypothèse était peu probable. Novell vient donc rassurer une communauté en proie au doute.

A l’image de Jeff Hawn, président d’Attachmate, qui a affirmé hier que la distribution Linux OpenSuse serait préservée en l’état.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close