Ubuntu 10.10 entre en bêta et tire un trait sur Itanium et Sparc

La première version bêta de la distribution Linux Ubuntu 10.10, dont le nom de code est "Maverick Meerkat", a été mise en ligne hier par les équipes de Canonical.

La première version bêta de la distribution Linux Ubuntu 10.10, dont le nom de code est "Maverick Meerkat", a été mise en ligne hier par les équipes de Canonical. Attendu en version finale pour le mois d'octobre, Ubuntu 10.10 apportera plusieurs améliorations tant pour les versions pour postes de travail que pour la version serveur.

Pour les postes de travail, Canonical indique avoir mis à jour le bureau Gnome en version 2.31 et apporté des améliorations à Ubuntu Software Center et Ubuntu One. Le gestionnaire de photos par défaut est désormais Shotwell (en lieu et place de F-Spot). Pour les netbooks (x86 et ARM), l'interface par défaut est désormais Unity, un bureau graphique simplifié conçu pour les performances réduites de ces équipements.

Côté serveur, Ubuntu met l'accent sur les améliorations apportées à Cloud init, le processus de configuration des images cloud d'Ubuntu, qui supporte désormais ebsmount et le système de fichiers EXT 4. De nouveaux paramètres de configuration sont également supportés dans le format de configuration des images cloud. Signalons également que les instances Ubuntu sur Amazon (images UEC) peuvent désormais utiliser un noyau spécifique ou mettre à jour leur kernel. Enfin, Ubuntu indique que le système de fichiers BTRFS peut désormais être utilisé lors de l'installation (via le partitionnement manuel du disque), à condition toutefois que le volume de boot reste formaté avec un autre système de fichiers tel qu'EXT 3 ou 4, par exemple.

L'équipe de développement note enfin que la bêta s'appuie que le noyau 2.6.35-19.28, dérivé du noyau stable 2.6.35.3, et que ce noyau ne supporte plus IA-64 (Itanium) et Sparc, deux architectures que le conseil technologique d'Ubuntu avait annoncé ne plus vouloir supporter. Rappelons que le support de Sparc avait été annoncé en fanfare lors de JavaOne 2006 par Marc Shuttleworth et Jonathan Schwartz (à l'époque encore Pdg d'un Sun indépendant).

Pour approfondir sur Linux

- ANNONCES GOOGLE

Close