Ulysse : les informaticiens de la SNCF maintiennent la pression

Après une manifestation aux résultats limités, le 26 mai dernier, devant le siège de leur entreprise à Paris, les informaticiens de la SNCF ont saisi l’occasion, ce mercredi 2 juin, de l’inauguration de la Tour Oxygène, à Lyon - où doivent prochainement emménager les équipes de la DSI - pour manifester une nouvelle fois leur opposition au projet Ulysse et à ses implications en termes de recours à l’offshore en Inde.

Après une manifestation aux résultats limités, le 26 mai dernier, devant le siège de leur entreprise à Paris, les informaticiens de la SNCF ont saisi l’occasion, ce mercredi 2 juin, de l’inauguration de la Tour Oxygène, à Lyon - où doivent prochainement emménager les équipes de la DSI - pour manifester une nouvelle fois leur opposition au projet Ulysse et à ses implications en termes de recours à l’offshore en Inde. 

Selon Cortis, cette manifestation a été l’occasion d’échanges avec la direction de la SNCF «qui ne nie plus [le recours programmé à l’offshore, NDLR] mais, plus inquiétant, cela ne semble pas les déranger outre mesure.»

Les organisations syndicales prévoient un autre mouvement de contestation le 14 juin, toujours à Lyon.

En complément :

- Nouvelle journée de mobilisation des informaticiens de la SNCF contre la co-entreprise avec IBM 

- Grâce à la SNCF, la France devient la locomotive de l'outsourcing en Europe

- Un projet d’organigramme pour la co-entreprise SNCF/IBM confirme le recours à l’offshore

- Greve des informaticiens de la SNCF : forte mobilisation contre la co-entreprise avec IBM

- Co-entreprise SNCF-IBM : les 8 enjeux d'un contrat d'infogérance original

Pour approfondir sur Externalisation

- ANNONCES GOOGLE

Close