Google s’offre Agnilux, une start-up fondée par des ex de PA Semi, rachetée par Apple

Google vient de s'offrir Agnilux, une start-up en mode "stealth" (furtif), dont la vocation serait le développement de processeurs à basse consommation pour serveurs.

Google vient de s'offrir Agnilux, une start-up en mode "stealth" (furtif), dont la vocation serait le développement de processeurs à basse consommation pour serveurs. Le point intéressant réside dans le pédigree des fondateurs de la start-up californienne. Ces derniers sont d’anciens de PA Semi (ex Palo Alto Semiconductors), une société racheté en 2008 par Apple. PA Semi a notamment été fondée par Dan Dobberpuhl, le créateur des puces StrongArm, et l'un des co-designer des puces Alpha. Ce dernier a récemment quitté Apple pour rejoindre... Agnilux.

Les équipes de PA Semi avaient conçu une série de puces PowerPC basse consommation très utilisées dans les systèmes embarqués critiques avant de se recentrer sous l'égide d'Apple sur le développement autour de puces ARM intégrées. La puce A4, qui motorise l'iPad, serait le fruit des premiers travaux de ces équipes chez Apple.

Peu de détails sont disponibles sur les travaux d'Agnilux et il sera intéressant de voir ce que produira la firme dans le giron de Google. Selon le New York Times, Agnilux disposerait d'experts en intégration logiciel/matériel qui pourraient être précieux pour aider Google à optimiser ses environnements systèmes pour les mobiles et les tablettes. Mais, pour cela, il faudra encore attendre quelques mois, voire plus...

Pour approfondir sur Opérateurs et intégrateurs réseaux

- ANNONCES GOOGLE

Close