Andrew Buckin - Fotolia

Hot Chips 2015 : un programme très x86, mâtiné de Sparc, d'ARM et de FPGA

La conférence Hot Chips 2015 fera la part belle aux dernières puces x86 d’Intel, mais aussi à des nouveau-nés tels que l'Oracle Sparc « Sonoma » ou l'ARM 64 bit à 64 cœurs du chinois Phytium.

La prochaine édition de la conférence sur les processeurs Hot Chips qui se déroulera au Flint Center de Cupertino du 23 au 25 août prochain fera la part belle aux dernières puces x86 d’Intel, mais aussi à quelques nouveaux venus comme le futur processeur Oracle Sparc « Sonoma » pour serveurs économiques ou comme le processeur ARM 64 bit à 64 cœurs « Mars » de la start-up chinoise Phytium basée à Canton (Guangzhou), la capitale du Guangdong (aussi connu pour héberger la zone économique spéciale de Shenzhen).

Un Sparc économique et un CPU ARM chinois à 64 coeurs

Le Sparc « Sonoma » a pour but de succéder aux actuelles puces des séries T et doit aussi rendre économiques certaines des innovations développées pour les puces Sparc M7 pour grands serveurs  - attendues dans des machines cet automne - comme la protection de la mémoire ou les accélérateurs embarqués. Mars devrait, quant à lui, marquer la première entrée en force d’un constructeur chinois sur le marché des processeurs pour le HPC. Une entrée encouragée par le gouvernement central chinois suite aux nouvelles restrictions mises en place par le gouvernement US sur les exportations de technologies de supercalcul et qui nous ramènent au « bon vieux temps » de la guerre froide.

Une ribambelle de processeurs Intel, un peu d'AMD et quelques FPGA

Lors de cette édition d’Hot Chips, AMD présentera les fonctions graphiques et multimédia et son APU Carrizo (le premier à supporter l'architecture HSA), tandis qu’Intel présentera un projet de puce à basse consommation pour l’internet des objets et l’informatique portable et reviendra plus en détail sur sa seconde génération de puces Xeon Phy, sur son Xeon D pour micro-serveurs et sur les derniers Atom X5 et X7-8000 (nom de code « Cherry Trail »). La conférence devrait aussi beaucoup aborder le sujet des processeurs reprogrammables (FPGA) avec des interventions de Xilinx, d’Altera (en cours de rachat par Intel) ainsi que les sujets des réseaux de neurones et de l’apprentissage machine, via des interventions de Facebook et Microsoft (ce dernier s’appuie en particulier sur des clusters de FPGA pour son moteur de recherche Bing).

 

 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close