Warren East, Pdg d’ARM, quittera le groupe en juillet

Après 12 ans à la tête du groupe, Warren East, Pdg d’ARM, annonce son départ à la retraite du groupe. Il cède sa place à Simon Segars, autre cadre du groupe, et mènera la société en pleine progression, dans sa prochaine phase de croissance.

Une page se tourne chez ARM. Le Britannique, qui donne le la sur le marché des puces pour le secteur de la mobilité et de l’embarqué, a annoncé le départ de son CEO Warren East, qui a décidé de prendre soudainement sa retraite, affirme un communiqué de la société. 

Warren East est arrivé en 1994 chez ARM pour mettre en place les activités de conseil de la société. Après avoir occupé le poste de directeur opérationnel et pris un siège au board, il prit les rênes du groupe en octobre 2001, pour le mener, ainsi que son modèle économique basé sur le licencing de design de processeurs basse consommation, vers la réussite qu’on lui connait. 

Pendant l’ère Warren East, ARM a connu la transformation, rappelle John Buchanan, président du board, dans un communiqué. Les modèles de processeurs motorisent en effet les principaux smartphones du marché et sont implémentés par quelques constructeurs cadres du secteur comme Qualcomm, par exemple. Selon ARM, la technologie du groupe est utilisée par plus de 300 spécialistes des semi-conducteurs dans le monde. Buchanan rappelle également la réussite du modèle économique mis en place par East, un modèle qui aurait ainsi permis au groupe de percevoir les royalties de plus 40 milliards de puces basées sur ARM. Rien que 9 milliards en 2012. 

En 2012, le Britannique a réalisé un chiffre d’affaires de 576,9 millions de Livres Sterling en hausse de 17 % d’un année à l’autre. 

Son successeur Simon Segars 

Simon Segars, l’actuel président du groupe, aura ainsi la lourde tâche de prendre la succession de Warren East. A 45 ans, il est un autre pilier du groupe. Arrivé en 1991 chez ARM, il occupe plusieurs postes à responsabilités comme le vice président de l’ingénierie puis vice président des ventes dans le monde et vice président du développement. Il rejoint le Conseil d’Administration en 2005. Il a également eu des fonctions de responsable à l’international, au Royaume-Uni et aux Etats-Unis. 

Dès le 1 juillet 2013, c’est ainsi lui qui conduira la groupe dans sa prochaine phase de croissance. « Nous avons longuement passé en revue nos activités et nous pensons qu’il est désormais temps de prendre une nouvelle orientation et de mettre à exécution la prochaine phase de la croissance et de se projeter plus loin dans le futur », souligne Warren East dans un communiqué. 

Cette prochaine phase pourrait d’ailleurs emmener le groupe sur des terres inconnues pour ses technologies : le segment des serveurs. Un nouveau terrain d’application pour les puces  ARM, poussé par les élans du cloud et de la nécessité pour les opérateurs de datacenters de s’équiper de technologies basse consommation. 

En octobre dernier, le Britannique a annoncé ses modèles de puces 64 bits , les Cortex-A53 et Cortex-A57, dont les nouvelles instructions ARMV8 devraient propulser les technologies sur un segment des serveurs, où Intel est fortement positionné. Des ténors, comme Dell ou HP, se sont positionnés sur des serveurs à base d’ARM. AMD, autre cadre de l’industrie de processeurs, a quant à lui décidé de prendre ses distances avec x86, et prépare des Opteron ARM pour 2014. Sans parler de Calxeda, dont les modèles de puces pour datacenters bâties sur ARM ont séduit les investisseurs aux Etats-Unis.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close