Le consortium LTO ajoute deux nouvelles générations à sa roadmap

Quelques semaines à peine après le lancement des premiers équipements LTO-5, et alors qu'IBM vient d'annoncer ses premiers lecteurs (ce qui était déjà fait chez Quantum et HP), le consortium Linear Tape-Open vient d'étendre sa roadmap en dévoilant ses plans pour deux générations additionnelles.

Quelques semaines à peine après le lancement des premiers équipements LTO-5, et alors qu'IBM vient d'annoncer ses premiers lecteurs (ce qui était déjà fait chez Quantum et HP), le consortium Linear Tape-Open vient d'étendre sa roadmap en dévoilant ses plans pour deux générations additionnelles. Jusqu'alors le plan produit LTO n'allait pas au-delà de LTO-6.

Les générations 7 et 8 de la technologie de sauvegarde sur bande devraient porter la capacité native d'une bande LTO à 6,4 puis 12,8 To, mais aussi apporter des améliorations significatives en matière de compression, puisque le consortium espère pousser le taux compression de données entre l'hôte et le lecteur de bande à un ratio de 2,5 pour 1. Côté débits, LTO-7 devrait porter les transferts à 315 Mo/s en natif (788 Mo/s en compressé), tandis que LTO-8 aura un débit natif de 472 Mo/s et franchira donc la barre du Go/s en compressé (à 1,18 Go/s).

La nouvelle roadmap devrait rassurer les utilisateurs en donnant plus de visibilité sur l'avenir de la technologie. Mais elle ne règle pas le problème du fossé croissant entre la capacité des disques et celles des bandes. La taille des disques durs double environ tous les 18 mois, tandis que celle des bandes LTO - et plus généralement de toutes les technologies de bandes - n'évolue que tous les 30 à 36 mois, ce qui fait qu'il deviendra progressivement de plus en plus coûteux de sauvegarder des disques sur des bandes.

En complément :

- Sauvegarde sur bande : LTO-5 passe les 1,5 To et concurrence IBM et Oracle

Pour approfondir sur Backup et protection de données

Close