IBM attaque Oracle/Sun de front sur les appliances décisionnelles

IBM a fait un pas de plus dans le duel qui l’oppose à Oracle sur le marché des bases de données en proposantune offre d’appliance orientée grandes bases de données et systèmes analytiques face à Exadata, la solution complète de son rival.

IBM a fait un pas de plus dans le duel qui l’oppose à Oracle sur le marché des bases de données en proposantune offre d’appliance orientée grandes bases de données et systèmes analytiques face à Exadata, la solution complète de son rival. L’offre monstre de Big Blue intègre notamment PureScale Application System – l'implémentation parallèle de DB2 – ; Smart Analytics ; Cognos, suite décisionnelle ; et Infosphere, son entrepôt de données et outil de MDM (Master data management). Elle repose tant sur les x-series (serveurs x86) que sur les z-series (les mainframes d’IBM) et doit permettre le déploiement de puissants outils décisionnels.

Pour que les choses soient bien claires, IBM affirme avoir bon espoir d’enrôler d’ex-partenaires de Sun pour… pousser son offre. Une ligne de crédit de 500 millions de dollars a même été ouverte par la division financement de Big Blue pour les aider à basculer du couple Oracle/Sun vers les systèmes IBM !

Exadata d’abord optimisé pour les systèmes HP – partenaire d’historique d’Oracle – est désormais proposé avec Sun, racheté l’an passé par la société de Larry Elisson.

Pour approfondir sur Mainframes

- ANNONCES GOOGLE

Close