Malgré le rebond du mainframe d'IBM, HP devient n°1 des serveurs en 2010

Le sursaut du quatrième trimestre n'aura pas suffi à IBM pour conserver sa couronne de premier constructeur de serveurs, qui revient à HP en 2010. Troisième, Dell signe un très bon crû, tandis qu'Oracle/Sun n'en finit plus de s'enfoncer.

2010, année faste pour les ventes de serveurs, dopées par le renouvellement des machines que les entreprises avaient choisi de maintenir en service durant la crise. Selon les derniers chiffres du cabinet Gartner, le quatrième trimestre 2010 a vu le marché des serveurs croître de 16,4 % en valeur et de 6,5 % en volume. Un décalage entre progression en valeur et en volume qui s'est inversé dès le troisième trimestre pour se creuser en fin d'année. Le phénomène s'explique avant tout par le rebond spectaculaire des ventes de mainframes, les ventes de System Z d'IBM ayant progressé de 68,3 % en valeur sur les trois derniers mois de l'année suite à l'introduction d'une nouvelle génération de grands systèmes par Big Blue.

Ce rebond du System z permet à IBM de reprendre le leadership sur HP au quatrième trimestre, avec 35,5 % de parts de marché en valeur, contre 30,4 % pour son rival. Derrière, Dell confirme sa bonne santé, avec une progression égale à celle de Big Blue (+ 26,4 % sur un an). Le Texan reste toutefois très loin des deux géants : sa part de marché n'atteint que 13,1 %. Malgré ses gadins à répétition, Oracle/Sun conserve la quatrième place (5,5 % de parts de marché) tout en encaissant un recul de plus de 16 % sur un an. Fujitsu complète le Top 5. En termes d'unités livrées sur le trimestre, le classement est évidemment bouleversé ; HP et Dell rejetant IBM à la troisième place. Oracle/Sun a vu ses livraisons reculer de plus de 40 % sur les trois derniers mois de l'année (36 600 unités vendues contre 767 000 pour le leader, HP !).

Pour la troisième place, Dell distance Oracle/Sun

Malgré le sursaut d'IBM au quatrième trimestre, c'est bien HP qui s'adjuge la couronne de premier constructeur mondial de serveurs en 2010, tant en valeur qu'en nombre de machines vendues. Selon le premier critère, avec 31,4 % de parts de marché, le Californien devance IBM, n°1 en 2009, grâce à une croissance frisant les 19 %. Avec 14,7 % de parts de marché et une croissance supérieure à 30 %, Dell, troisième, creuse l'écart sur son poursuivant direct, Oracle/Sun. Le chiffre d'affaire de l'ex-point de .com, déjà pas franchement au beau fixe en 2009, a reculé de 17,7 % sur l'année.

En volume, HP domine très nettement, avec plus de 700 000 unités vendues de plus que son poursuivant immédiat, Dell. Big Blue arrive sur la troisième marche du podium.

En complément :

- Toute l'actualité serveurs sur LeMagIT

- Les dépenses serveurs des sociétés progressent à un rythme soutenu en Europe

- Serveurs : HP prend la tête d’un marché au taux de croissance quasi-historique

- Gartner confirme l’effondrement d’Oracle/Sun sur un marché serveurs en forte hausse

- Les tableaux complets du cabinet Gartner

Europe : 2,5 fois moins de croissance qu'en Amérique du Nord

Même si la zone n'est pas la plus dynamique - sa croissance au quatrième trimestre, 10,4 %, étant très éloignée de celle de l'Amérique du Nord, 24,5 % - le marché des serveurs en Europe, Moyen-Orient et Afrique (EMEA) termine 2010 sur une note positive. Comme au niveau mondial, le marché en 2010 a été porté par les serveurs x86 et le rebond du mainframe en fin d'exercice. Aux dépens des plates-formes Unix, dont le marché recule encore de 18,7 % au quatrième trimestre. "Le marché est toutefois encore convalescent, estime Adrian O'Connell, directeur de recherche au sein de Gartner. De nombreuses entreprises restent focalisées sur la maîtrise des coûts et, même si les taux de croissance ont été importants en 2010, on reste loin des records enregistrés par le marché des serveurs en 2007".

En termes de chiffres d'affaires, malgré une progression inférieure au marché, HP a dominé la fin d'année, même si IBM a comblé une partie de son retard sur le Californien grâce à une croissance supérieure à 19 %. Dell est solidement accroché à la troisième place avec près de 30 % de progression de son chiffre d'affaires sur un an. Oracle/Sun, troisième voici un an, dégringole en cinquième position, dépassé à la fois par Dell et Fujitsu. Le recul du chiffre d'affaires de l'éditeur/constructeur atteint pas moins de 42,2 % sur un an !

En nombre d'unités livrées, HP domine sans partage. Le numéro un mondial a livré, sur la zone EMEA au cours des trois derniers mois de 2010, environ 2,5 fois plus de machines que Dell. 

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close