Marten Mickos, ex-MySQL, prend la tête d'Eucalyptus, un éditeur de cloud libre

Marten Mickos, l'ancien Pdg de MySQL, qui avait mené la cession de la base de données libre à Sun pour 1 milliard de dollars, vient d'être nommé Pdg d'Eucalyptus Systems.

Marten Mickos, l'ancien Pdg de MySQL, qui avait mené la cession de la base de données libre à Sun pour 1 milliard de dollars, vient d'être nommé Pdg d'Eucalyptus Systems. Eucalyptus développe une solution de cloud privé Open Source, qui permet de déployer un environnement virtualisé à grande échelle compatible avec les protocoles développés par Amazon pour EX2 et S3.

Eucalyptus est né au sein du département informatique de l'Université de Californie à Santa Barbara. Il s'appuie largement sur l'hyperviseur Xen pour le support des machines virtuelles, mais KVM est aussi supporté, de même que VMWare (dans la version entreprise payante). Selon ses développeurs, Eucalyptus est compatible avec la plupart des distributions Linux non commerciales dont CentOS, openSUSE et Debian, ainsi qu'avec les versions commerciales de Red Hat (RHEL) et Suse (SLES). Un packaging spécifique a aussi été réalisé de concert avec Canonical pour Ubuntu, qui fait de cet OS l'une des plates-formes de déploiement privilégiées d'Eucalyptus. Eucalyptus est ainsi intégré dans toutes les versions d'Ubuntu Server 9.10 Server Edition et constitue le moteur de ce que Canonical appelle l'Ubuntu Entreprise Cloud.

Amazon en solution de débordement

Dans son état actuel, la version Open Source d'Eucalyptus permet l'exécution de la plupart des distributions Linux sous forme d'images virtualisées - les EMI ou "Eucalyptus Machine Images", en référence aux AMI ou "Amazon Machine Images". La version entreprise supporte quant à elle l'exécution d'images Eucalyptus sur vSphere ESX et ESXi. Notons que certains utilisateurs sont parvenus à créer des images fonctionnelles sous Windows pour Eucalyptus, mais que l'OS de Microsoft n'est pour l'instant pas officiellement supporté.

En l'état, la stratégie d'Eucalyptus consiste à permettre à des entreprises de constituer un nuage virtuel privé à même d'utiliser les services d'Amazon en solution de débordement, en cas de besoin de capacité additionnelle. Mais ses concepteurs n'ont jamais caché qu'il devrait être possible, à terme, de mettre en œuvre d'autres interfaces d'administration pour s'interfacer avec d'autres nuages publics.

Marten Mickos, qui a quitté Sun un an après le rachat de l'éditeur Open Source par le constructeur, a également rejoint, en octobre dernier, le fonds de capital risque Benchmark Capital, en tant qu'« entrepreneur à résidence ». Et il fait partie du comité de direction de RightScale, société déjà spécialisée dans la gestion d'environnements distribués de type Cloud Computing.

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close