A peine sec, Google Buzz déjà critiqué pour la gestion des données privées

Un jour après sa sortie, le service de micro-blogging installé au-dessus de Gmail, Buzz, pose déjà des soucis en matière de protection des données privées.

Un jour après sa sortie, le service de micro-blogging installé au-dessus de Gmail, Buzz, pose déjà des soucis en matière de protection des données privées. Selon nos confrères de Silicon Alley Insider, l’outil de Google exposerait tout simplement la liste des contacts Gmail et les derniers chat effectués, en ajoutant automatiquement ces derniers à sa liste de followers (le nom donné aux relations). Exposant ainsi aux yeux de tous les profils du carnet de contacts, et ce, sans en demander l’autorisation. Ce défaut peut toutefois être corrigé en configurant Buzz de façon à ne pas rendre public les profils des followers, ou tout simplement en quittant (“Unfollow”) ses amis.

Alors que la rumeur martelait depuis des mois que Google et Twitter, la coqueluche du micro-blogging, pourraient se rapprocher, la firme de Mountain View a finalement dégainé son propre outil de socialisation multi-plateforme. Sa force réside notamment dans l'intégration à Gmail, la messagerie du groupe, ainsi que dans les fonctions d’intégration de contenu et de collaboration. Lors de la présentation officielle, les responsables de Google ont également expliqué qu’une version professionnelle de Buzz verra prochainement le jour, sans toutefois préciser de date. Ce qui doterait au final les Google Apps d’une brique sociale supplémentaire.

Evidemment, Buzz est présenté par les observateurs du marché comme un rival incontesté de Twitter et de Facebook (via les mises à jour des statuts de ses utilisateurs).

En complément:

Google renforce ses Google Apps avec Groups

Approfondir

Soyez le premier à commenter

M'envoyer une notification dès qu'un autre membre commente.

Merci de créer un identifiant pour pouvoir poster votre commentaire.

- ANNONCES GOOGLE

Close